En ce dernier jour du salon, le directeur de Vinexpo, Guillaume Deglise, a convié la presse à découvrir les premières conclusions sur cette édition bordelaise, et a annoncé, entre autres améliorations futures, une réflexion sur un changement de date de l’événement.

« C’est une très belle édition, d’un très bon niveau, c’est le retour que j’ai eu de la plupart des gens que j’ai pu croiser, a affirmé Guillaume Deglise à la presse réunie ce matin pour découvrir le premier bilan de Vinexpo. Si les chiffres de fréquentation définitifs ne sont pas encore connus, le salon battant encore son plein, 30 000 personnes environ ont arpenté quotidiennement les allées du salon des vins et spiritueux à Bordeaux du 18 au 21 juin. En plein état d’urgence, les conditions de contrôle et d’accès au site étaient un impératif de premier ordre, mené de main de maître par les équipes de sécurité.

Point de satisfaction, et pas des moindres, le salon a joué pleinement son rôle de créateur et facilitateur de business, avec plus de 2 000 rendez-vous « wine to wine meetings » organisés, « ce qui est très supérieur à 2015, où était proposé pour la première fois ce service », a expliqué Guillaume Deglise. Mais Vinexpo ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et entend accroître ces services additionnels qui font l’identité du salon. « Vinexpo n’est plus seulement un organisateur de salon, c’est un vrai acteur de la filière vins et spiritueux, un lieu de business, d’échange et d’innovation » a affirmé le directeur. Vinexpo réitère également sa position de salon du grand export. « Notre rôle est de favoriser les rencontres internationales. Plus de 150 nationalités étaient représentées dans les allées du salon, en tête la France, suivie de la Chine et des USA, des marchés dynamiques en pleine progression. »

Innovation forte

Si les pays européens accusent un recul de la consommation de vin, ils n’en étaient pas moins représentés lors de ce Vinexpo. « Ces pays ont notamment manifesté un intérêt fort pour les innovations et nouvelles tendances, notamment présentées dans le hall 3. » Parmi elles, l’espace circulaire WOW (World of Organic Wines), que le visiteur ne pouvait pas rater à l’entrée du hall et qui n’a pas désempli quatre jours durant. Pour la première fois, Vinexpo a aussi proposé des stands de plus petite taille, plus accessibles (6 m² à partir de 3 300 €), un signe en forme de « main tendue vers les petite structures et vignerons. » Guillaume Deglise s’est également félicité de la capacité qu’a su démontrer Vinexpo à « fédérer les acteurs », autour de thématiques fortes d’actualité, conférences (changement climatique, Brexit, biodynamie…), ou encore de la signature de l’accord Alibaba dimanche.

Points d’amélioration

« La qualité a marqué les professionnels présents. C’est primordial, car monter en qualité était l’un de nos engagements. » Satisfait en ce dernier jour de Vinexpo, Guillaume Deglise n’est pas pour autant homme à se reposer sur ses lauriers, et voit déjà plus loin, l’œil rivé sur l’édition bordelaise de 2019. « Certains importateurs européens, par exemple de Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, ne sont pas venus cette année, il faut travailler à les faire revenir. » Les visiteurs et exposants ont également été marqués par la canicule qui a sévi durant les quatre jours du salon. « Les conditions ont été extrêmes, la chaleur impactant l’accès, les dégustations et la restauration en plein air. Dedans, la climatisation a tenu bon, fort heureusement ! a déclaré Guillaume Deglise. Mais cela pose le problème de la date du salon. Il faudra sûrement la changer pour mieux travailler. » Cette nouvelle date devrait être connue avant la fin de l’année.

En attendant l’édition 2019 à Bordeaux, la marque Vinexpo résonne à l’international. Vinexpo Hong Kong célébrera ses 20 ans du 29 au 31 mai 2018, Vinexpo Tokyo est reconduit les 16 et 17 octobre 2018, et Vinexpo New York se tiendra les 5 et 6 mars 2018. En 2017, Vinexpo inaugure également un nouveau format, baptisé « Vinexpo Explorer », non pas un nouveau salon mais une convention d’acheteurs. Pendant deux jours, une centaine d’acheteurs parmi les plus importants au plan mondial seront invités par Vinexpo à découvrir un vignoble du monde, et suivront un programme entre travail (rendez-vous d’affaires), et exploration (visites, dégustations, master class). L’ambition, à terme, est de créer une communauté d’une quarantaine de nationalités.