Depuis le début de la pandémie de COVID-19, de nouveaux comportements sont apparus pour réussir à conserver, malgré tout, un peu de convivialité. Autour d’un bon verre de vin évidemment (mais avec modération).

La nature a horreur du vide. Et comme nos espaces sociaux respectifs se sont réduits comme peau de chagrin ces derniers jours, des solutions originales et innovantes sont apparues pour que la vie continue. Ainsi sont nés les “apéros vidéo” de confinement ou comment, par écran interposé, se donner l’illusion que le vivre ensemble n’a pas totalement disparu. Et pour ce faire, il y a le choix tant les applications sont nombreuses pour organiser ce genre d’événements. Parmi les grands classiques, on pourrait bien sûr citer les WhatsApp, Skype, Facetime ou bien encore Google Hangouts Meet. D’autres ont (re)découvert Zoom, outil habituellement consacré comme ses rivaux aux visioconférences professionnelles mais détourné pour l’occasion en générateur de lien social. Le principe est souvent le même, permettre à des dizaines de personnes de communiquer simultanément par vidéo interposée. L’occasion parfaite de partager ses impressions sur un vin ou bien encore de tester ses connaissances générales sur le vignoble. Alors bien sûr, il s’agit d’être vigilant et de ne pas ouvrir n’importe quelle bouteille. Se faire plaisir sans toutefois frustrer les amis numérisés qui n’auraient pas de bonne quille à déguster. Et pour ceux qui aimeraient prendre un apéro avec des amis à distance mais sans avoir le même timing (certains continuant tant bien que mal à travailler), là aussi il existe une solution. C’est l’application Marco Polo qui permet d’envoyer des vidéos à d’autres personnes qui ne seraient pas connectées sur le moment.

Des initiatives chez les vignerons

Même si de plus en plus de Français achètent du vin sur internet, pas évident pour les vignerons de maintenir le lien avec les consommateurs pendant ce confinement. On a donc vu apparaître ces derniers jours différentes initiatives. Au château de Rey, par exemple, la vigneronne Cathy Sisqueille a fait une vidéo pour présenter l’une de ses dernières cuvées produites dans son domaine des Côtes de Roussillon. Une vidéo courte pour nous donner envie d’aller découvrir cette cuvée C12 (12€), un 100% vermentino issu de jeunes vignes qui offre “une bouche ample, fraîche et résolument saline”.

C’est dans ce même état d’esprit que Terre de Vins a lancé en fin de semaine dernière un nouveau rendez-vous, les “entretiens confinés”, dans lequel des personnalités du vin partagent leur quotidien et leurs bonnes bouteilles. La Fédération des Cavistes Indépendants (FCI) a quant à elle lancé sa propre chaîne YouTube pour donner la parole à ses adhérents pendant le confinement.

Dans certaines appellations, comme à Monbazillac, les vignerons se mobilisent pour poster des messages vidéos de soutien aux soignants avec une touche d’humour. Entre notamment un striptease d’anthologie et une dégustation mettant en scène Monbazix (cousin d’Obelix qui serait tombé dans un chaudron de Monbazillac quand il était petit), voilà une manière originale de rappeler aussi que le vin, c’est le partage. En attendant de pouvoir nous retrouver, on l’espère, rapidement, faisons de ces apéros de confinement des moments joyeux et de curiosité quant à la belle diversité de nos vignobles.