(photo P. Martinez)
(photo P. Martinez)

La cinquième édition de Champagne Tasting, événement “Terre de Vins” ouvert au public, se déroule aujourd’hui à l’hôtel Salomon de Rothschild à Paris, jusqu’à 19h. Cinquante maisons et vignerons font découvrir leurs bulles aux amateurs. Gros plan sur cinq exposants à suivre.

Piper Heidsieck, renouveau tout beau
Depuis son rachat en 2011 par la famille Descours, Piper-Heidsieck (l’une des plus anciennes maisons de Champagne puisqu’elle remonte à 1785) opère un gros travail de fond pour repositionner sa gamme sur un créneau “premium”, axé restauration et cavistes. La meilleure illustration en est la cuvée Essentiel, un extra-brut lancé en 2013 : dosage à 5 grammes, maturation prolongée de 48 mois, 50% pinot noir 30% meunier 20% chardonnay, sur un style à la fois vineux et tendu (35 €). Bien complété par le Rosé Sauvage, un “vin rouge déguisé en champagne” sanguin et taillé pour la table ; et par le Brut Vintage 2008 aux touches torréfiées, porté par un joli crémeux. L’autre actualité de Piper ? Des packagings récemment rajeunis, mais surtout… l’arrivée prochaine d’une femme, Séverine Frerson, au poste de chef de caves. L’emblématique Régis Camus, grande figure de la maison, va lui prendre en main la cuvée “Rare” (sortie uniquement sur les très grands millésimes, soit huit fois en quarante ans) pour en faire une marque à part entière. On va suivre ça de près.

Philipponnat, size does matter
La maison Philipponnat dégaine les gros flacons pendant Champagne Tasting ! Le Blanc de Noirs Extra-Brut millésime 2009, cuvée signature de la maison, est toujours un très beau rapport qualité-prix puisqu’il est positionné à 110 € en magnum. 100% pinot noir, issu des terroirs “maison” d’Aÿ et Mareuil-sur-Aÿ. Dernière sortie de la maison, présentée aujourd’hui en dégustation : la cuvée 1522 millésime 2008, également en magnum (60% pinot noir 40% chardonnay). Opulence, crémeux, jolie matière, tension sous-jacente, belle persistance, amers nobles… En magnum (145 €) c’est encore meilleur !

“Terre de Vins” aime aussi…

– Les très jolis champagnes aux étiquettes fort soignées de Fresne Ducret, maison familiale de 6 hectares, 100% premier cru autour de Ville-Dommange. Mention spéciale pour la cuvée “La Grande Hermine”, millésime 2008 (60% chardonnay 40% pinot noir) au nez anisé, floral, sur de vins agrumes, un style affuté et ciselé, à la fois gourmand et salivant. A 26,50 € c’est une aubaine.

– La maison R.Bourdelois, 6 hectares, toujours en premier cru à Dizy, domaine familial repris en 2012 par Audrey Renoir, qui a lancé l’an dernier sa cuvée O’Désir, que l’on pourrait qualifier de “girly” dans le packaging mais résolument hors-genre dans le style – 50% meunier 50% chardonnay, un fruit qui explose en bouche, finesse, allonge, beaucoup de personnalité (39 €).

– La maison Lionel Carreau qui régale tout simplement avec sa Cuvée Vieilles Vignes, un Brut Blanc de Noirs millésimé (2014), tout en délicatesse, racé, immédiatement séducteur, et affichant à 25 €, un rapport qualité-prix imbattable.