Vingt-deux foudres ont été récemment déposés dans la cave du Moulin de la Roque, cette coopérative de 198 producteurs de l’appellation Bandol. Le lieu, sur le site du Castellet, est dévolu à l’élevage des bandols rouges.

A Bandol, vingt-deux foudres sont descendus du ciel sur le site du Castellet. Seize tonneaux de cent hectolitres et six de cinquante ont été déposés dans la cave du Moulin de la Roque, cette coopérative de 198 producteurs. Les barriques géantes ont été déposées à leur emplacement par une ouverture pratiquée dans le toit du bâtiment destiné à l’élevage des Bandol rouge.

Un espace dédié à cette nouvelle unité de vinification a été spécialement aménagé dans la cave. Un système de récupération de la fraîcheur nocturne et une assistance en cas de chaleur excessive d’un groupe de froid ont été prévus. Inaugurée en 2012, la cave a été conçue dans le respect des normes éco-environnementales.

La réception des raisins, la vinification des vins blancs, rosés et rouges reste assurée par le site de la Cadière, aménagé dans un ancien moulin du XVIème siècle. Le nouveau site du Castellet complète la structure existante. Outre la cave, il comporte un caveau de vente, des bureaux et un lieu de stockage.

Le Moulin de la Roque est l’un des producteurs importants de l’appellation Bandol. Son vignoble s’étend sur les huit communes de l’appellation (la Cadière d’Azur, le Castellet, Saint-Cyr sur Mer, le Beausset, Sanary sur Mer, Ollioules, Evenos et Bandol), soit 305 hectares de vignes formant un vaste amphithéâtre naturel face à la mer.

Laura Bernaulte