Le Domaine des Jeunes Pousses est une pépinière de jeunes vignerons, en l’occurrence d’Angela Quiblier et Hugo Foizel pour le premier acte de cette aventure, qui a pour objectif de fournir un cadre et un apprentissage à de jeunes viticulteurs, avant qu’ils se lancent sur leur propre domaine. Un projet de financement participatif soutenu par la plateforme WineFunding vise à récolter 30 000 euros afin d’équiper le domaine.

Le principe de cette opération est simple : contribuer financièrement à un beau projet puis recevoir du vin en contrepartie. Celui qui vient de voir le jour en Beaujolais est né d’une belle idée de Thibault Liger-Belair, vigneron à Nuits-Saint-Georges, et de Ivan Massonat, propriétaire du domaine Belargus en Anjou, visant à aider de jeunes vignerons dans leur apprentissage de la viticulture et de la vinification.

Thibault Liger-Belair reconnaît qu’il a eu la chance de démarrer sa carrière grâce à “un coup de pouce familial”, lui permettant de créer son domaine. En voyant à chaque vendange de jeunes viticulteurs n’ayant pas accès au même bagage de départ, il s’est demandé comment les aider concrètement et leur donner une chance.
De là est née l’idée de mettre à leur disposition un beau terroir, sur lequel ils pourraient exprimer leur style et leur personnalité, tout en consolidant et développant leurs apprentissages à la vigne et au chai, en compagnie de Thibault et Ivan.

Les deux amis ont choisi le terroir d’Emeringes, en Beaujolais, sur l’appellation Chénas, où le domaine exploite 5,2 hectares de vignes, certifiées en agriculture biologique et conduites en biodynamie, exploitées auparavant par Thibault avec le domaine des Pierres Roses.
La sélection parcellaire est à l’honneur au domaine, avec des terroirs et lieux-dits déjà reconnus, comme notamment “Les Brureaux” à Chénas ou encore “Vavre” à Juliénas.

WineFunding : une solution gagnant-gagnant pour les amateurs de vin

La collecte de fonds via la plateforme WineFunding pour le domaine des Jeunes Pousses leur permettra donc d’acquérir le matériel nécessaire aux premières vinifications, tel qu’un égrappoir, un pressoir, une table de tri, des cuves mais aussi du petit matériel.

Plusieurs formules s’offrent aux “winefunders”, adaptables à tous les budgets.
Vous avancez une somme d’argent allant de 160 à 700 euros (en passant par des offres à 280 et 500 euros), en échange de quoi vous recevrez des vins du domaine pendant trois ans (la durée de l’aventure d’Angela et Hugo avant de laisser la place à d’autres jeunes vignerons).
Par exemple, pour la formule à 160 euros, vous pourrez déguster trois bouteilles par an pendant trois ans (une par terroir), tandis que pour la formule à 700 euros vous ouvre les portes des magnums avec six d’entre eux chaque année (deux par terroirs).
Angela et Hugo sont déjà soutenus par Ludivine Griveau-Gemma, régisseuse des Hospices de Beaune, et Marie-Thérèse Chappaz, vigneronne en Suisse dans le Valais, toutes deux très confiantes dans les qualités de vigneron d’Angela et Hugo.

Pour l’heure, 3 000 euros ont été versés par onze “winefunders”. Il vous reste 30 jours pour joindre l’utile à l’agréable, et participer à ce beau projet avec la garantie de déguster ensuite votre participation !

www.winefunding.com/fr/jeunespousses