Avec 10 jours d’avance par rapport à 2020, millésime le plus précoce des quinze dernières années, la cave Rhonéa de Beaumes de Venise a débuté la récolte du cépage muscat petit grain.

Pour Thierry Sansot, directeur vigne & vin du groupement Rhonéa, c’est l’année de tous les records de précocité. A la cave de Beaumes qui engrange environ 8 % de la production du cépage muscat petits grains, les vendanges ont commencé le mercredi 3 août pour les cuvées en IGP et le 10 pour les vins doux naturels. « Par rapport à notre référentiel de maturité, mis en place il y a une quinzaine d’années, nous vendangeons avec 10 jours d’avance par rapport à 2020, qui était l’année la plus précoce », constate le directeur. Si l’état sanitaire est parfait et les grappes nombreuses, le poids des baies est petit à cause du manque d’eau. Une production qui s’annonce déficitaire de 30 à 40 % par rapport à une année normale. Même  si la normalité n’est plus de mise depuis plusieurs millésimes…

Thierry Sansot s’inquiète beaucoup pour les cépages rouges, qui eux aussi souffrent de la sécheresse et de la canicule. Suspendu aux caprices du ciel, il espère la pluie qui rééquilibrera les baies en apportant du jus et confirmera ainsi un joli millésime.