Une page va se tourner pour la traditionnelle campagne des Primeurs Bordelais, dont la prochaine édition se déroulera début avril. Le célèbre critique américain Robert Parker a annoncé qu’il n’y participerait plus, cédant cette responsabilité à son collaborateur Neil Martin.

Lors d’une conférence de presse donnée à Londres et rapportée ici par le Wall Street Journal, Robert Parker, le fondateur du Wine Advocate, l’homme qui est considéré – non sans quelques polémiques – depuis plus de trois décennies comme le critique le plus influent de la planète vin, a annoncé qu’il ne participerait pas à la campagne des Primeurs de Bordeaux 2014, qui se déroulera en Gironde du 30 mars au 3 avril prochain.

Robert Parker, qui a délégué beaucoup de responsabilités ces dernières années au sein du Wine Advocate, a annoncé que la dégustation des Primeurs serait confiée au Britannique Neil Martin, son collaborateur depuis 2006. « Quand j’ai engagé Neil cela faisait partie du plan, c’était dans l’idée qu’un jour je me retirerais de la dégustation des Primeurs », a souligné Parker, qui précise cependant qu’il n’abandonne pas la dégustation des vins de Bordeaux : il se consacrera désormais aux vins mis en bouteille et présents sur le marché.

Cette nouvelle vient donner un coup de projecteur supplémentaire sur la prochaine Semaine des Primeurs, qui promettait déjà d’être mouvementée. Le millésime 2014 à Bordeaux est en effet attendu au tournant, comme l’a rappelé Parker lui-même : « les Bordelais ont trois millésimes mal vendus sur les bras (2011, 2012, 2013 – NDLR), ils vont avoir tout intérêt à baisser les prix s’ils ne veulent pas rencontrer de sérieux problèmes ».

A lire également : les morceaux choisis de notre interview de Robert Parker, en mai 2013.