(Photos © Le Domaine)
(Photos © Le Domaine)

Déjà associés dans le succès de Miraval en Provence et du champagne Fleur de Miraval, la star planétaire Brad Pitt et la famille Perrin, lancent une gamme de cosmétique baptisée Le Domaine, combinant « science et terroir ».

On l’a vu rajeunir à rebours du temps qui passe dans « L’Étrange Histoire de Benjamin Button », et il affiche, à bientôt 59 ans, une remarquable résistance aux affres de l’âge, faisant rayonner sa blondeur décontractée sur les plateaux et les tapis rouges du monde entier. Actuellement à l’affiche de la comédie d’action « Bullet Train », Brad Pitt n’en oublie pas pour autant ses autres projets, et notamment ses associations avec la famille Perrin. Après le succès international de Miraval et le lancement du champagne Fleur de Miraval (avec le concours du vigneron Rodolphe Peters), Brad Pitt et les Perrin dévoilent Le Domaine, une nouvelle gamme de cosmétiques combinant « science et terroir ». Ancrés en vallée du Rhône depuis plus de cent ans, où ils ont fait de Beaucastel l’un des emblèmes de Châteauneuf-du-Pape, les Perrin accompagnent Brad Pitt depuis 2012 dans l’aventure Miraval, en Provence. De ce partenariat et de cette amitié est née l’idée d’une gamme de produits qui seraient « plus qu’une marque de cosmétiques dédiée à la lutte contre les signes visibles du temps, […] une philosophie qui prône le bien vivre, l’authenticité, l’intégrité et la pureté. Sa raison d’être est portée par une vision simple : l’évidence de revenir à l’essentiel, à la Nature et à sa propre nature » avec l’ambition « d’unir la science et le terroir, l’efficacité et la naturalité dans un souci d’honnêteté et de transparence, de simplicité et de sensorialité ».

C’est en travaillant avec deux scientifiques de renom, le Professeur Pierre-Louis Teissedre (spécialiste du vin et de la santé travaillant notamment sur les vertus antioxydantes des polyphénols) et le Professeur Nicolas Lévy (qui a dirigé le service de génétique médicale à l’hôpital de la Timone à Marseille et le Centre de génétique médicale de Marseille, et mène depuis plus de 20 ans des recherches sur la progéria, une maladie génétique qui provoque l’accélération ultra-rapide du vieillissement des enfants), que Brad Pitt et les Perrin sont arrivés à la combinaison de deux actifs, le le GSM10® (un actif surpuissant anti-oxydant et contrant les métallo-protéinases matricielles participant à la dégradation du collagène) et le ProGr3® (actif à base de resvératrol tiré de sarments de vigne, d’apigénine issue d’un extrait de camomille, et de catéchine extraite du thé vert, réduisant la toxicité de la progérine, la protéine marqueur du vieillissement). Ainsi, « plus qu’une ligne de soins anti-âge, Le Domaine veut faire en sorte de ralentir le processus de vieillissement de la peau, et ouvrir à tous, sans distinction de genre ou de peau, la possibilité de bien vieillir« , nous explique un communiqué.

D’autres ingrédients « issus de la science ou de la nature » complètent le GSM10® et le ProGr3® : des cellules mères de deux souches de fleur de vigne, des acides hyaluroniques de différents poids moléculaires, de la niacinamide, mais encore du beurre de karité ou de la chirette verte, une plante ayurvédique… Tout cela a donné naissance à une gamme de quatre produits – un sérum, une crème fluide, une crème et une émulsion nettoyante – présentés dans des emballages écoconçus, et disponibles à des tarifs allant de 70 € (pour la crème nettoyante) à 350 € (pour le sérum). Brad Pitt, qui s’est impliqué dans « chaque étape de la conception de ces produits » après que les Perrin lui aient parlé de leurs travaux avec le Professeur Teissedre notamment, n’entend pas « mettre son visage au service de la marque. Le Domaine n’est pas une marque de célébrité, c’est une gamme destinée à chaque homme et chaque femme, sans distinction de genre – et j’aime particulièrement cette idée« . Marc Perrin, qui représente la cinquième génération de la famille, précise : « Nous avons travaillé cette nouvelle marque comme une startup avec une vision d’un monde meilleur et de cosmétiques à moindre impact pour la planète. La marque se veut également philanthropique avec un soutien financier à Progelife qui œuvre pour la recherche sur les maladies rares« .

https://le-domaine.com/