(photo Michel Jolyot)
(photo Michel Jolyot)

Alors que la filière Champagne a diminué de 20% l’empreinte carbone de ses bouteilles depuis 20 ans, les acteurs champenois mettent de plus en plus au vert leurs packagings. Exemple avec la coopérative vinicole Nicolas Feuillatte.

“United Growers – Cultivons notre destin ensemble”, voici le nom donné aux nouveaux packagings éco-conçus du leader coopératif vinicole champenois. Derrière cette révolution, une ambitieuse politique de marketing qui se veut de plus en plus transparente. Une double promesse tant sur le fond que sur la forme.
Sur le fond, “l’étui United Growers, 100% recyclable, agit sur 2 niveaux de la hiérarchie des déchets. D’une part la prévention avec la diminution du poids de l’étui de 20% qui implique la diminution de la quantité de déchet chez le consommateur et donc de déchets à recycler. D’autre part avec une amélioration du recyclage en boucle fermée. Ainsi la diminution des quantités d’encre et de vernis employées agit favorablement sur le désencrage et donc sur la recyclabilité de l’étui carton”, indique dans un communiqué le centre vinicole.
Pensés dans la lignée du code de conduite RSE imposé par le modèle coopératif, ces étuis de champagne nouvelle génération seront dotés (et c’est une première) de l’apposition de l’info tri (jusqu’ici les encrages utilisés sur les étuis ne permettaient pas de recyclage).

Sur la forme, ces nouveaux packagings incarnent une mosaïque de portraits de vignerons qui cultivent les 2100 hectares de vignes nécessaires à l’élaboration des cuvées de la coopérative. Pour capter les sourires et les regards de ces faiseurs de vins, Nicolas Feuillatte a fait appel à Michel Jolyot, photographe et auteur de plusieurs ouvrages sur la Champagne.

Pour clore cette boucle vertueuse, le centre vinicole s’est rapproché d’un de ses fournisseurs, Le Sanglier, entreprise basée dans les Ardennes, en proximité immédiate du site de Chouilly, pointure dans l’élaboration des packagings de luxe. Avec un impératif que l’étui soit beau et durable.
Pour rappel, le centre vinicole Nicolas Feuillatte n’est pas le premier à se lancer dans le “green packaging”. La maison Ruinart a présenté lors du salon Wine Paris en février dernier un étui disruptif s’apparentant plutôt à une enveloppe, fruit de deux ans de R&D, pour remplacer les étuis des cuvées R, R millésimé, rosé et blanc de blancs dès la fin de l’année 2020.

L’Etui United Growers comprend une bouteille de Réserve Exclusive Brut.
Il sera disponible auprès des cavistes, du Club en ligne Nicolas Feuillatte et dans les boutiques Nicolas Feuillatte de Paris et Chouilly. Prix recommandé : 32€
www.nicolas-feuillatte.com

Pour en savoir plus
En 2018, le Comité Champagne a renouvelé son partenariat avec ADELPHE, société de services gérée par l’État ayant pour mission d’intérêt général le recyclage des produits des entreprises, en fixant une nouvelle feuille de route autour de 3 grands axes : inciter les acteurs à s’engager dans une démarche écoresponsable, innover, communiquer auprès des consommateurs.
La 1ère édition du concours de l’éco-conception d’ADELPHE comptait parmi ses finalistes en janvier 2020, la coopérative vinicole Nicolas Feuillatte dans la catégorie plus de 50 salariés pour l’effort engagé sur l’allègement du carton dans ses emballages.