La consommation mondiale de vin va accélérer sa croissance d’ici à 2016, en particulier en Chine, les consommateurs étant prêts à dépenser davantage dans des crus de meilleure qualité, selon une étude du salon Vinexpo.

La consommation de vins et vins pétillants type Champagne devrait progresser de 5, 31% entre 2012 et 2016, contre +2, 83% de 2007 à 2011, selon l’étude de Vinexpo sur la conjoncture du secteur du vin et des spiritueux rendue publique mardi.

Sur 10 ans, la progression est de 10, 27%, soit environ 1% par an. Un chiffre jugé « un peu décevant » par Robert Beynat, directeur général de Vinexpo, qui a rappelé devant la presse avoir précédemment évoqué une croissance avoisinant plutôt les 2%.

Sur la période, « le vin n’a pas subi de baisse » de la consommation, a-t-il toutefois tempéré.

Les consommateurs vont donc boire plus mais surtout mieux, la valeur des ventes au client final affichant une prévision de progression de 28, 12% entre 2007 et 2016, selon l’étude. La croissance en valeur sera toutefois moins rapide entre 2012 et 2016 (8, 66%), qu’elle ne l’a été entre 2007 et 2011 (15, 30%).

D’ici à 2016, la Chine devrait passer du 4ème 2ème rang des pays consommateurs de vins en valeur, avec une hausse attendue de près de 50%. Autre moteur essentiel, les Etats-Unis qui, avec une croissance à deux chiffres, gardent leur rang de 1er pays consommateur, en valeur et en volume.

Photo : Vinexpo