Outre les initiatives individuelles des domaines pour ne pas interrompre la commercialisation de leurs bouteilles, quelques initiatives collectives ont émergé en ces temps de confinement pour aider les vignerons.

La Route des Vins de Provence a choisi de répertorier les domaines avec une offre œnotouristique. Elle a listé sur son site www.routedesvinsdeprovence.com une centaine de caveaux (sur les 450 de la route des vins) proposant diverses formules pendant le confinement : ceux qui proposent le drive et/ou la livraison à domicile, et les boutiques restées ouvertes. “Dès la première semaine de confinement, la Chambre d’Agriculture a diffusé les règles de sécurité à respecter dans les exploitations et nous avons commencé à remonté les informations des domaines, mises à jour régulièrement”, explique Samuel Garnier, conseiller œnotourisme de la Chambre d’Agriculture du Var, en charge de la Route des Vins de Provence. “L’offre est très évolutive car certains caveaux ont finalement fermé ou ont reconcentré leurs horaires en fonction du personnel disponible. Certains producteurs respectent les contacts minimum, d’autres pratiquent réellement le ‘sans contact’ avec commandes et paiement par téléphone ou sur le web, et dépôts des bouteilles dans le coffre au caveau sans que les clients ne sortent de leur voiture”.

Chaque nom de la liste renvoie à la page Facebook du domaine. Le site incite par ailleurs les consommateurs à appeler systématiquement le domaine avant de passer, car certains ont changé leurs horaires habituels ou les jours d’ouverture et d’autres ne sont accessibles que sur rendez-vous. Quelques domaines informent sur leur page Facebook du changement d’organisation et des conditions de frais de port, offerts ou à partir d’un minimum moins élevé que d’habitude. A titre d’exemple, la page du Château des Demoiselles est particulièrement détaillée et pédagogique. Quelques domaines ont mis à jour leur informations pour communiquer à leurs clients les nouvelles modalités de commandes et de récupération des bouteilles. “Les caveaux enregistrent néanmoins une forte baisse de leur chiffre d’affaire, surtout ceux tournés vers la vente directe mais drive et livraisons aident quand-même à vendre quelques bouteilles”. La chambre d’Agriculture met également en contact d’autres producteurs locaux, de fruits et légumes par exemple, avec des vignerons acceptant de distribuer d’autres produits que leurs vins (à ce jour, une soixantaine de demandes).

Carte inventaire des caveaux

Fabien Lainé, sommelier et bloggeur du vin (Creative Fabien) est par ailleurs à l’initiative d’une carte interactive google map sur son site www.creativefabien.com. Elle recense les caveaux de producteurs qui restent ouverts durant la période de confinement. Les producteurs qui font de la vente à emporter, du drive et/ou des livraisons peuvent s’y inscrire gratuitement en remplissant la fiche d’informations avec leurs coordonnées et les possibilités offertes pour pouvoir être ensuite géolocalisés, un point rouge pour ceux qui proposent ventes à emporter et livraisons (déjà plus d’une centaine d’inscrits), un point violet pour les drives (environ 90) – certains se retrouvant dans les deux couleurs. Parmi les régions les plus actives, le Bordelais, le Val de Loire autour d’Angers, le Languedoc-Roussillon. Chaque point renvoie au site du domaine.
Inscription sur https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSePWtvq6n1bV-iVERq67Je2QZuls5asL2tN2-xCq1OEEGy99A/viewform

Rappelons également que Vin & Société et l’agence La Bicyclette de Paul ont lancé sur les réseaux sociaux le hashtag #Lavignecontinue qui permet également de relayer ce type d’informations pour les caveaux qui n’ont pas fermé.