(photos F. Hermine
(photos F. Hermine

L’œnologue-conseil Fabien Ozanne animait la master class Condrieu 2015 dans le cadre de Découvertes en Vallée du Rhône hier matin. Gros plan sur un millésime qui s’annonce passionnant.

Les paysages comme ceux de Côte Rôtie sont mythiques avec leurs terrasses étroites surplombant le Rhône sur la rive droite, des coteaux en labyrinthes émaillés de murets. Condrieu, c’est blanc et en monocépage, la où est né le viognier qui s’étire sur 7 communes* et 260 ha dont 192 en production. L’AOC date de 1940 mais le vignoble à failli disparaître après la deuxième guerre mondiale – il ne restait que 5 ha- ; il renaît dans les années 80 grâce à quelques vignerons passionnés et l’appellation produit aujourd’hui en moyenne 7500 hl par an, 1000 hl de plus dans la belle année 2015. “L’altitude autour de 250 m et les sols principalement granitiques, contenant beaucoup de silices, compensent un viognier qui tend à produire beaucoup de sucre et peu d’acidité – le viognier sans ces facteurs ferait, plus au sud, de la confiture, analyse Fabien Ozanne, œnologue-conseil. Les 2015 offrent davantage d’acidité que 2016 et se révèlent particulièrement aromatiques.”

Paul Jaboulet Ainé Les Cassines 2015 :
du nom des cabanes de pêcheurs qui bordaient les berges du Rhone quand on y pêchait encore. Minéralité et intensité sur des arômes de fruits exotiques et de miel. Végétal sur la verveine, une attaque fraîche et une bouche équilibrée sur une belle acidité due à une vendange précoce et un élevage en œuf béton.

Cave de Saint Désirat Domaine de Rochevine 2015 : un domaine de la coopérative vinifié à part avec macérations pelliculaires à froid pour plus d’arômes et élevage en barriques. Des arômes de fruits jaunes très mûrs (abricots, pêches), à la fois fruité et floral, suave et gras sur une pointe fumée.

Domaine Faury La Berne 2015 : une cuvée très variétale et aromatique sur des arômes d’abricots, et pêches à partir de vielles vignes de 25 ans, élevage en cuves et barriques. Une belle fraîcheur aromatique qui calme l’opulence du viognier sur une pointe minérale.

Jean-Michel Gerin La Loye 2015 : une parcelle plus au nord qui donne une cuvée élevée à 60% en cuves inox, 40% en barriques, plus minérale et graphite sur des notes fumées.

André Péret Chéry 2015 :
l’appellation s’est reconstruite à partir des vignes de Chéry. Un vin minéral sur des arômes de pêche, ample et gras, élevé à 80% en barriques. Un vin de garde.

Xavier Gérard Côte Chatillon 2015 :
issu d’un des terroirs les plus précoces au sud de l’appellation. Un élevage en barriques de 600 l. Des arômes de pêche et d’abricots très mûrs, des notes de miel, une pointe saline mais riche et ample. Un vin de garde également.

* Condrieu, Vérin, Saint-Michel, Chavannay, Saint Pierre de Bœuf, Malleval et Limony