Accueil Actualités [Escapade Crus Bourgeois] Château Moulin de Blanchon : la succession dans l’harmonie

[Escapade Crus Bourgeois] Château Moulin de Blanchon : la succession dans l’harmonie

Auteur

Michel
Sarrazin

Date

16.02.2021

Partager

Avec ses paysages de vignes impeccables ondulant sur les croupes de graves, ses marais et ses prairies humides classées Natura 2000, le nord du Médoc nous réserve de belles surprises : châteaux viticoles décomplexés, vins désormais plus souples, sens de l’accueil à la propriété, villages préservés de l’urbanisation galopante… Une somme d’atouts pour un tourisme charmeur dont ont su profiter les 7 propriétés de cette Escapade en Nord Médoc.

Retrouvez l’intégralité de cette Escapade dans le Terre de vins hors-série Crus Bourgeois, disponible sur notre kiosque digital.

Épisode 3 : Château Moulin de Blanchon

La succession dans l’harmonie
Moulin de Blanchon, c’est d’abord une histoire familiale. Henri et Martine ont démarré en 1978 avec 0,25 ha. Une production destinée à la coopé. « L’indépendance est venue en 1992, avec 5 hectares. On a acheté de la vigne tous les ans jusqu’en 2019. » Aujourd’hui, l’exploitation couvre 36 hectares. Vincent et Sylvain, les deux fils, se joignent à l’aventure en 2001. La rigueur semble être la vertu de la famille, à l’image du chai à barriques, impeccable, net et esthétique, ainsi que de la salle de dégustation. Cette netteté et cette précision se retrouvent dans leurs vins empreints d’élégance. Le 2016, sur des notes de mûre, propose une bouche ronde, suave et charmeuse. Et le 2017 ? À Bordeaux, il a valeur de test. En vérité, ici, c’est une réussite. Un beau travail, subtil, qui donne un vin souple, au profil de restauration mais qui « peut attendre encore cinq années », l’expression « d’une extraction modérée afin de conserver le fruit » (13 €). Sylvain et Henri argumentent : « Cela fait plusieurs années que les grands crus montaient leur prix, donc les baisser de 30 % est un retour à la normale. Nous, on est réguliers dans nos prix. » Le talent familial se fait épauler, là encore, par l’œnologue Antoine Médeville. Le réseau clients a été développé grâce à l’investissement sur les salons et foires et un accueil à la propriété qui vaut « un 5 sur 5 sur les avis ». Les 6 hectares de Saint-Estèphe, qui renforcent la notoriété du château, ont été achetés en grande partie « parce qu’un propriétaire vendait pour payer des droits de succession ». « Nous, on a transmis à nos enfants en 2012 », nous disent Henri et Martine, non sans une certaine satisfaction d’avoir su prendre au bon moment le virage délicat de la succession.

Château Moulin de Blanchon – 33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
06 62 38 38 66 – Site internet

Épisode 1 : Château La Cardonne
Épisode 2 : Château Croix du Trale