(photo : Emmanuel Perrin)
(photo : Emmanuel Perrin)

Au siècle dernier, on partait déjà en famille en Provence bien sûr… mais c’était en empruntant la route des vacances, la célèbre nationale 7, pour se précipiter sur les plages de la Côte d’Azur et ne plus guère en bouger pendant un mois. Aujourd’hui, les choses ont changé, pour satisfaire la curiosité grandissante des amateurs de vin. Voici six belles étapes provençales sous le signe de la vigne, issues du hors-série Sud de Terre de vins (à retrouver sur notre kiosque en ligne).

Épisode 6/6 : Château Paradis

Pour décomplexer le vin
« Paradis, c’était un beau challenge où il fallait redéfinir la production et l’image, deux ans après le rachat par la famille Thiéblin », raconte Jérémie Peckre, à la tête de ce domaine en Coteaux-d’Aix-en-Provence. Il a donc eu carte blanche pour construire petit à petit ce paradis à quelques minutes d’Aix et « le faire connaître en expliquant simplement, avec passion, ce que l’on fait. Ça prend tout de suite sens à la dégustation. » Pas de personnel affecté au caveau, chaque membre de l’équipe peut accueillir les visiteurs et faire goûter les vins en racontant la vie de la propriété, car, ici, tout le monde participe aux événements, aux vendanges, parfois à la vinification, suivie par un trio d’œnologues de choc, les Tardieu père et fils et Philippe Cambie, célèbre conseil du vignoble de Châteauneuf-du-Pape.
Entre mai et juillet, l’équipe propose un programme d’événements varié, notamment des concerts dans la cour, entre cave et caveau, avec bien sûr des dégustations de vin, ou un sentier vigneron en accès libre autour de trois thèmes (géologie, histoire et vin)… À force d’explications et de dégustations des cuves par cépages, a aussi émergé l’idée d’un atelier d’assemblage où chaque participant s’essaie à élaborer son propre vin. L’occasion de valoriser les rouges, qui représentent 20 % de la production. « Ici, les grenaches sont fins et floraux, et les syrahs très minérales, avec des arômes de violette, comme dans le Rhône nord », précise fièrement Jérémie Peckre, qui avoue un faible pour ce cépage. Il est particulièrement sublimé dans la cuvée Terre des Anges, complété de cabernet sauvignon, l’assemblage offrant un vin puissant et exubérant sur les fruits rouges et noirs (19 €). Mais Jérémie rêve d’une IGP Méditerranée, 100 % syrah, ou plutôt à base de serine, une cousine de la syrah, plantée tout récemment.

13610 Le Puy-Sainte-Réparade
04 42 54 09 43 – Site internet

Épisode 1 : Château Saint Roux
Épisode 2 : Château Mentone
Épisode 3 : Domaine des Féraud
Épisode 4 : Château de l’Escarelle
Épisode 5 : Château Gassier