Photo : A Mâcon, Fabrice Sommier a trouvé un cadre à la hauteur de son projet. (DR)
Photo : A Mâcon, Fabrice Sommier a trouvé un cadre à la hauteur de son projet. (DR)

Professionnel de premier plan, il vient de clore un chapitre marqué par 20 ans de présence au sein du groupe Georges Blanc. Il peut désormais concrétiser un vrai projet personnel avec une  »école » destinée au partage de sa riche expérience avec le grand public.

La « Wine school by Fabrice Sommier » n’est plus un rêve dans un coin de la tête du sommelier aux origines berrichonnes, mais bien une réalité qui prend forme dans une maison de maître à Mâcon. A 50 ans, il négocie un grand virage autour d’un projet « un peu fou ! »

« J’ai dit au-revoir à Vonnas et Georges Blanc le 31 janvier dernier avec la fierté d’avoir justifié la confiance mise en moi par le chef. Un homme qui m’a permis d’évoluer et de hisser ainsi du poste de sommelier jusqu’à celui de directeur d’un groupe qu’il n’a cessé de faire grandir au cours de ces vingt dernières années. Des responsabilités qui, toutefois, m’ont éloigné de ce qui est l’essence même de mon métier et ma passion : le vin et les vignerons… » Ce constat, Fabrice Sommier, titré Un des meilleurs ouvriers de France en 2007, l’a effectué au cours du premier confinement en même temps que naissait en lui l’idée de s’épanouir avec un objectif plus personnel.

« Au carrefour du Beaujolais et de la Bourgogne, j’ai imaginé cette école comme un lieu destiné à un public de particuliers. De l’apprentissage de la dégustation à une virée au pays des rhums, j’ai imaginé des ateliers qui permettront à de simples curieux comme à des amateurs très avertis de découvrir tout ce qui fait la richesse d’un univers dans lequel j’évolue depuis plus de trente ans. »

Trente ateliers et un tour du monde

Une ascension dont les quatre premières marches, fondamentales, doivent permettre d’asseoir les fondations de connaissances que le sommelier veut partager. « La transmission était pour moi une évidence, elle est devenue une priorité lorsque j’ai rejoint la famille des MOF. » Avec la volonté d’être l’animateur d’un moment de partage convivial et en aucun cas un formateur, Fabrice Sommier va donc s’appuyer sur les bases suivants : la dégustation, les arômes du vin, la France et ses régions vinicoles et enfin le monde et ses continents du vin.

La suite aura pour but d’enrichir ces différents points en parcourant les 14 grandes régions viticoles de l’Hexagone, puis en découvrant qu’ailleurs aussi des vignerons produisent bon et enfin en présentant les sept familles de spiritueux.

« Un jardin pour des réceptions, une bibliothèque et un espace boutique compléteront l’offre. Des soirées thématiques autour du Porto, du saké ou encore du cigare rythmeront également la vie du lieu tout comme la venue d’intervenants, notamment sommeliers. Enfin, après l’achat d’un taxi anglais, je proposerai des balades dans les vignobles qui nous entourent », détaille encore le sommelier.

En attendant l’ouverture des inscriptions, prévue le 1er mars, pour les ateliers qui proposeront à chaque fois de déguster entre six et neuf vins, Fabrice Sommier et l’équipe réunie autour de lui achèvent les travaux d’aménagement.

https://fabricesommier.com/