Photo: I. Bachelard
Photo: I. Bachelard

Le festival musical de Nantes, La Folle Journée, est maintenue du 26 au 30 janvier. Certes sans buvette ou restauration, mais comme chaque année, une cuvée de Muscadet a été choisie pour célébrer le lien qui unit Nantes la musicienne à son riche terroir de vins. Les mélomanes devront la rapporter à la maison pour la savourer en souvenir des concerts.

En 2022, la Folle Journée sera consacrée à « Schubert le Voyageur », incarnation du « Wanderer », figure emblématique du romantisme allemand. Elle revient après une année d’absence à Nantes et dans ses environs, au cœur du Muscadet. Ou plutôt des Muscadets, puisque les différents terroirs du pays nantais se distinguent de plus en plus : Muscadet de Sèvre & Maine, Muscadet Côtes de Grandlieu, Muscadet Coteaux de la Loire ainsi que les onze crus presque tous officiels, Clisson, Gorges, Le Pallet, Château Thébaud, Mouzillon Tillières, Monnières Saint-Fiacre, La Haye Fouassière, Vallet et Champtoceaux (ces trois derniers au dernier stade, en commission d’enquête INAO). De grands musiciens viendront à la rencontre de leur public et les feront voyager dans la musique de Franz Schubert. Claire Désert et Emmanuel Strosser au piano à quatre mains, Victor Julien-Laferrière au violoncelle, l’ensemble Sinfonia Varsovia, le pianiste Michel Dalberto, le quatuor Modigliani, ainsi que de nombreux chanteurs et ensembles vocaux sont au rendez-vous. Pas moins de 220 concerts et un millier d’artistes animeront la Cité des Congrès du 26 au 30 janvier.

La cuvée du Festival

Les valeurs portées par le festival depuis sa création par René Martin – de la musique de qualité pour tous – font écho au vignoble de Nantes dont le rapport qualité-prix ne fait aucun doute. Des liens profonds se sont établis et maintenus entre la Folle Journée et les vignerons du pays nantais. Le plus important est la sélection de la cuvée de Muscadet qui incarne le partenariat pendant toute la durée du festival. Comme chaque année, après une présélection d’une cinquantaine de cuvées ambassadeurs et une dégustation finale à l’aveugle de 7 échantillons à l’aveugle, une cuvée lauréate a été choisie le 2 décembre par le jury constitué des partenaires de la Folle Journée.

Muscadet des Coteaux de la Loire

Il s’agit d’un Muscadet Coteaux de la Loire sur lie 2020 Cuvée « Les Chailloux » du domaine des Galloires. Cette cuvée, en 100% melon de Bourgogne, comme tous les muscadets, est issue de magnifiques terroirs de micaschistes situés dans la zone Coteaux de la Loire, à l’extrémité est du pays nantais, aux confins de l’Anjou. Elle est l’expression du talent de la famille vigneronne Toublanc, propriétaire du domaine, situé en Maine-et-Loire, qui produit plusieurs cuvées de Muscadet, mais aussi d’Anjou, de Coteaux d’Ancenis et de Crémant de Loire. Elle a été sélectionnée pour son caractère et le plaisir immédiat qu’elle procure. Cette cuvée des « Chailloux » charme d’emblée par son attaque nette et rafraichissante, ses parfums qui mêlent la pêche et les agrumes. On apprécie son équilibre et sa jolie finale persistante, le tout soutenu par un très léger perlé, dû à l’élevage sur lies fines pendant huit mois. Idéal comme apéritif et avec les produits de la mer ou des rivières.

Photo: I. Bachelard

Billetterie encore ouverte

Clin d’œil de l’histoire, il y a 25 ans, en 1997, l’édition de la Folle Journée consacrée à Schubert avait déjà honoré un Muscadet Coteaux de la Loire. C’est l’appellation nantaise la plus confidentielle, celle dont les paysages magiques au bord du fleuve auraient certainement inspiré le voyageur autrichien. Quelques concerts ont dû être annulés, comme on le comprend en raison de la pandémie et des problèmes de déplacement des artistes. Mais le choix demeure et il reste quelques places pour se délecter des « divines longueurs » comme des courts « Ländlers », qui font la magie de Franz Schubert.