©DR
©DR

1 an et demi après le lancement du projet, la Maison du Whisky (LMDW) sous l’impulsion de son PDG Thierry Benitah vient de dévoiler sa nouvelle plateforme baptisée The Avant Gardists (TAG) qui vise à accompagner l’envol des nombreuses jeunes distilleries créées récemment, en France et à l’étranger.

Pas une semaine sans que l’on apprenne le lancement d’une nouvelle distillerie. Jamais la diversité d’alcools artisanaux produits n’aura été aussi grande. Avec évidemment une infinité de typicités pour le consommateur mais aussi un océan dans lequel toutes ces structures risquent inéluctablement de se perdre. C’est fort de ce constat que LMDW a décidé d’accompagner cette tendance de fond en créant la plateforme TAG. Concrètement, un espace dédié sur le site internet whisky.fr a été imaginé, présentant un univers créatif cohérent avec les produits mis en avant. Depuis le lancement qui a eu lieu début avril, quelqus 33 distilleries créatives (pour une centaine de références) sont déjà accessibles, dont une majorité (18) d’entreprises françaises. De 19,5€ pour un saké junmai français « the Classic » de Wakaze à 104,5€ pour une bouteille de whisky single grain belge Braeckman 13 ans avec finish en Oloroso sherry cask, le choix est large. Les amateurs de pépites introuvables vont trouver ici l’un de leurs lieux de chasse préférés. Des liqueurs d’orange Monaco au dry gin italien Portofino, du London dry gin canadien Menaud aux armagnacs Laballe, la sélection met déjà l’eau à la bouche. L’intérêt pour les distilleries est double comme le rappelle Gauthier Laspalas, le responsable de TAG. « Les jeunes distilleries peuvent difficilement se faire une place sur un marché atomisé et très concurrentiel. De plus, les importants coûts d’amortissement initiaux hypothèquent la possibilité de travailler avec un grand distributeur compte tenu des coûts à supporter. Ajoutez à cela que celui-ci n’aura que peu de temps à consacrer à cette marque ce qui complexifie d’autant sa visibilité ». Partant, TAG offre une alternative nouvelle pour toutes ces structures nouvellement lancées en jouant le rôle d’incubateur.

Un modèle gagnant pour tous les acteurs

Progressivement, l’objectif affiché par les TAG est de pouvoir mettre en avant d’ici 1 an près de 100 distilleries et 300 références. Des nouveautés vont donc régulièrement venir renforcer l’offre existante et seront mises en avant. Une visibilité bienvenue qui permettra de toucher un nombre très large de clients. Car l’une des forces de TAG est de permettre aux distilleries d’accéder aux dizaines de milliers de clients particuliers et professionnels de LMDW. Ceux-ci pouvant d’ailleurs, et c’est l’avantage déterminant, passer des commandes comme habituellement, avec certaines des 10 000 références plus classiques du site tout en se laissant tenter par quelques pépites issues de la nouvelle génération. En effet, TAG demande aux distilleries de déporter une partie de leur stock au sein des entrepôts de LMDW moyennant un abonnement mensuel de 30€ pour couvrir les frais de stockage. Cela leur permet ensuite de profiter d’un véritable savoir-faire logistique et de garantir ces commandes panachées. Sans démarcher de clients, les distilleries trouvent ainsi des débouchés nouveaux. Et pour favoriser encore davantage la notoriété de ces pépites, LMDW fait varier sa marge pour que les équilibres économiques soient maintenus. Qu’elles vendent à des revendeurs ou à des particuliers, les distilleries peuvent ainsi espérer réaliser un chiffre d’affaires supérieur à celui qu’elles réaliseraient habituellement avec un distributeur classique. Sans oublier certains services connexes que TAG s’engage à proposer aux jeunes distilleries. A commencer par des conseils sur le prix à pratiquer pour les produits de leur gamme. Des tableaux de bord leur permettront aussi de suivre les canaux sur lesquels elles fonctionnent le mieux et donc d’accentuer leurs efforts et leurs investissements (notamment de communication) dessus. De quoi se doter des meilleurs atouts pour dynamiser les ventes. Différent d’une marketplace, TAG devrait donc accompagner l’émergence de ces jeunes marques enthousiasmantes de spiritueux et sans aucun doute participer à leur pérennisation.


Entretien avec Thierry Benitah à retrouver dans Terre de vins Hors Série Spécial Spiritueux, disponible sur notre kiosque digital.