L’une des plus grandes IGP de France, tant en volume qu’en surface est en train de faire sa révolution. Et autant vous prévenir, les choses bougent vite. Alors prenez le train en marche !

Le Languedoc-Roussillon possède l’un des plus vastes vignobles de la planète. 240 000 ha de vignes dont la moitié sont dédiés à la production de vins de cépages IGP Pays d’Oc. Vous avez donc certainement déjà trempé vos lèvres dans l’un de ces vins. Si ce n’est pas (encore) le cas, il est grand temps d’y remédier. Les raisons sont multiples, à commencer par la diversité de vins produits grâce à la multitude de cépages cultivés. Si les mastodontes merlot, cabernet-sauvignon, grenache noir, chardonnay et sauvignon blanc tiennent bien sûr le haut du pavé, ce sont au total 58 cépages qu’il est possible de découvrir dont une vingtaine sont produits à plus de 10 000 hl. Mais avoir de la personnalité ne suffit plus. Il est aujourd’hui indispensable, dans toute région viticole, d’être pro-actif vis-à-vis des attentes sociétales, notamment en matière de meilleures pratiques culturales. Fort de ce constat, la Directrice Générale de l’IGP Pays d’Oc, Florence Barthès, accompagne actuellement la mise en place d’un plan de filière viticole à l’échelle de l’Occitanie consécutif aux résultats des Etats Généraux de l’Alimentation. Un chamboulement que la DG n’hésite pas à qualifier de « très ambitieux », notamment s’agissant de la partie RSE.

Un regard tourné vers l’avenir

Le dérèglement climatique confronte les vignerons à des défis immenses pour les décennies à venir. Les vignes font notamment face à des conditions de plus en plus extrêmes. Dans ce contexte, l’IGP Pays d’Oc a déjà initié le déploiement de 5 cépages résistants. Ceux-ci sont intégrés dans le cahier des charges de l’IGP et d’autres devraient encore les rejoindre. Des moyens sont mis en parallèle pour encourager l’adoption progressive de la norme HVE par les exploitations. Le bio n’est évidemment pas en reste et progresse. D’ailleurs, nombre de vins bio en IGP Pays d’Oc pourront être dégustés lors du salon millésime bio dans quelques jours. Certaines cuvées y seront sélectionnées et seront ensuite proposées à la dégustation début février lors du salon Wine Paris. Un bon moyen de juger des efforts entrepris. Et si aujourd’hui, une majorité de bouteilles est vendue dans la grande distribution, la filière CHR n’est pas en reste. 80 millions de cols passent chaque année par ce canal. Et comme le rappelle Florence Barthès, « le circuit de la restauration reste, en France, le vecteur majeur de la reconnaissance et de la notoriété des vins ». L’IGP Pays d’Oc a ainsi décidé de soutenir le concours du Tour des Cartes et plus particulièrement le prix de la meilleure carte des vins au verre. Une évidence, là encore, tant les vins de cépages d’IGP dont le Pays d’Oc est le leader français sont associés à ce type de consommation moderne et décomplexé, de plus en plus apprécié des amateurs.

Retrouvez aussi les résultats de notre enquête sur les attentes du public en matière de vin au restaurant dans « Terre de Vins » n°57, actuellement dans les kiosques.

Découvrez le palmarès complet du Tour des Cartes lundi 28 janvier en soirée !
Plus de détails sur l’événement

Ils sont partenaires du Tour des Cartes :
Pays d’Oc
Vins de Bordeaux
Somm’it
Armagnac
Ogeu
France Boissons