Le domaine mise désormais sur l’appellation Ardèche avec pléthore de cépages y compris du Portugal et d’Espagne. Des vins atypiques aux packagings modernes qui détonnent dans le vignoble ardéchois.

Les Amoureuses ont d’abord été méditerranéennes. Quand Jean-Pierre Bedel, homme d’affaires du BTP, rachète le domaine de Bourg Saint-Andéol, le choix des vinifications positionne naturellement les vins en IGP Méditerranée. Aujourd’hui, ils sont revendiqués en IGP Ardèche, plus identitaire (excepté le Touriga produit en Vin de France depuis 2015). Les flacons aussi ont changé avec le propriétaire. Les Côtes-du-Rhone d’Alain Grangaud étaient en bouteilles bourguignonnes à étiquettes gothiques, gardée seulement pour les cuvées des Charmes et La Barbare; Les nouvelles bouteilles sont hautes et élégantes aux étiquettes épurées et colorées. Dans l’ensemble, les vinifications ont aussi pris un coup de jeune « avec moins de macération et pour obtenir des vins plus fruités, explique le sommelier-responsable commercial Adrien Chassagny. Le profil de la gamme Terre des Amoureuses dans les trois couleurs s’est clairement modernisé pour une clientèle de jeunes consommateurs mais également d’amateurs avec des cépages ou des assemblages originaux, notamment le Touriga Nacional, d’origine portugaise pour changer des cépages classiques autochtones (sans doute le seul domaine français à en produire) « Jean-Pierre Bedel aime les vins du sud de l’Europe, espagnols et portugais en particulier et il le revendique d’autant plus volontiers qu’il pense qu’ils sont mieux adaptés au réchauffement climatique » Ont donc été introduits sur le domaine carignan, marselan, petit verdot, malbec, tannat, et plus récemment couston, counoise, tempranillo, verdejo, albarino… « Le domaine s’intéresse aussi aux cépages rouges italiens et aux cépages blancs de Grèce mais il n’est pas simple de trouver des plants » reconnait Adrien Chassagny. Au total plus d’une quarantaine d’hectares ont été replantés sur 80 actuellement en production, environ 120 d’ici 4-5 ans pour un rythme de croisière de l’ordre de 400 000 bouteilles (350 000 en 2018). 90% sont produits en rouge et rosés. Le packaging de la gamme des Amoureuses va être revu pour le prochain millésime 2018 avec des étiquettes blanches en relief et des bouteilles en éditions limitées; seul le Liby en rouge et blanc et le Château resteront inchangés. Une démarche HVE a par ailleurs été lancée et une production en bio est à l’étude.

Sont proposés à la dégustation sur Lyon Tasting le 1er millésime de Touriga 2016 (intense et puissant sur les fruits noirs et des arômes torréfiés) , le Black Sublim 2016 en cabernet sauvignon, tannat, Malbec et petit verdot (frais et mentholé sur des notes de fruits noirs et garrigue) et le Liby Blanc 2017 en marsanne, sauvignon blanc, viognier (floral et fruité sur les fruits jaunes et des notes grillées et anisées).

Retrouvez le Château Les Amoureuses les 10 et 11 novembre à Lyon Tasting, stand G4.