(Photo P. Martinez)
(Photo P. Martinez)

Poids lourd de la viticulture catalane indissociable de la “Gauby’s Land” qui anime la vallée de l’Agly en Roussillon, Thomas Teibert joue impeccablement depuis onze ans, un registre de finesse et de fraîcheur avec ses vins IGP Côtes Catalanes. Rencontre sur Millésime Bio.

Malgré une indéniable reconnaissance médiatique en France comme à l’étranger, Thomas Teibert a, depuis trois ans, décidé de ne plus échantillonner ses vins auprès des revues spécialisées. Après les étoiles, le moment est venu de savourer la reconnaissance d’un style, celui du domaine de l’Horizon exprimé depuis 2006 à travers une gamme de vins vivants et authentiques, Domaine de l’Horizon et Esprit de l’Horizon blancs, rouges, rosés (25 000 bouteilles avec des rendements lilliputiens, entre 12 et 25 hectolitres l’hectare !). « J’ai longtemps rêvé d’avoir ma photo dans le journal ou des points Parker, confie-t-il. Aujourd’hui, la plus belle reconnaissance pour moi, c’est quand un amateur déguste mon vin en famille et se régale. »

Le terroir de Calce

Originaire d’Ulm en Allemagne, c’est la rencontre avec Gérard Gauby qui montrera sa voie à Thomas Teibert. « J’étais à l’époque régisseur dans le sud Tyrol. Au travers des vins de Gérard, j’ai découvert le village de Calce et le potentiel de cette région du Roussillon pour faire des vins d’une grande expression, avec de la fraîcheur, de l’acidité, de la minéralité, de l’authenticité. » L’arrivée à Calce, en juin 2003, aura l’effet d’un coup de tonnerre. « Je suis tombé amoureux de cette montagne, de ces cépages (le Maccabeu et le Carignan en particulier), de l’énergie de ce lieu qui allait me permettre de faire les vins que j’avais toujours eu dans la tête », confie-t-il. Le domaine est conduit en agriculture biologique selon les préceptes de la biodynamie. L’exposition des vignes (12 hectares sur Calce principalement plantés en Maccabeu, Carignan, Grenache gris et noir), qui regardent toutes vers la mer, donnera son nom à la propriété viticole : le Domaine de l’Horizon.

Le Maccabeu et le Carignan

De ses origines celtes, Thomas Teibert tient son côté irréductible gaulois et une propension à défendre toujours la veuve et l’orphelin. A l’instar du Maccabeu et du Carignan, deux cépages autochtones à la mauvaise réputation qu’il a contribué à revaloriser en leur donnant la vedette dans ses grandes cuvées Domaine de l’Horizon blanc (70% Maccabeu) et rouge (2/3 de Carignan associé au Grenache noir). Ils constituent actuellement la majeure partie de l’encépagement du vignoble et ont imposé le choix de l’IGP Côtes Catalanes pour l’ensemble des vins du domaine. « Les appellations ont été créées initialement pour protéger la tradition, le terroir et les cépages, insiste Thomas Teibert. Dans les collines de Calce, ces cépages ce sont le Carignan, le Grenache et le Maccabeu et pas les cépages améliorateurs type Syrah imposés par l’appellation Côtes du Roussillon. Je n’avais aucune raison de m’aligner dans cette AOC qui n’était pas porteuse de sens. »

Car pour Thomas Teibert, le terroir de Calce impose des vins qui fassent sens. « Je suis tombé sur un grand terroir et pour moi c’est pas du blabla, ça ne laisse pas la place pour des vins qui ne soient pas grands », insiste-t-il. Ce qui n’exclut pas la création en 2014 d’un vin plus « démocratique », la cuvée « Mar i Muntanya » en IGP Côtes Catalanes, un assemblage Syrah (70%) Grenache (30%) issus des terroirs du Fenouillèdes. Thomas Teibert l’appelle son « vin glouglou » un vin gouleyant au nez de fruits noirs, frais et juteux en bouche avec une belle acidité. A l’image de ce vigneron tout sauf consensuel offrant un mélange de classicisme et de truculence, ce « Beaujolais du Roussillon » dévoile une étiquette joyeuse et inattendue, clin d’œil au surréalisme catalan.