(photos DR et F. Hermine)
(photos DR et F. Hermine)

L’entreprise de négoce provençal Mirabeau vient d’acheter son premier vignoble en Provence, le Domaine de l’Amour à La Garde-Freinet dans le Haut-Var.

Son nom a sans doute été inspiré du hameau voisin de La Mourre sur la commune de La Garde-Freinet. Il est devenu le domaine de l’Amour, en AOP Cotes-de-Provence, dans la plaine des Maures avec une vue imprenable sur le massif du même nom, en bordure de la zone protégée Natura 2000. Il s’étend sur 19 ha dont 13,6 de vignes.

La propriété appartenait depuis une quinzaine d’années à M. Wetherhill, un homme d’affaires britannique habitant aux Bermudes et les vignes, “en bon état” selon Jeany Cronk (co-fondatrice de Mirabeau), étaient exploitées jusqu’à présent par les Maitres Vignerons de Vidauban qui devraient conserver la tâche de s’occuper de la vinification, supervisée par Nathalie Longefay du Cabinet d’Agronomie Provençale (CAP) tandis que les vignes devraient être confiés à un jeune agriculteur. Le domaine (près du Château des Bertrands – groupe MDCV) a conservé son style provençal avec ses vieilles pierres et ses tuiles orangées ; il comprend trois maisons avec piscines; un caveau et quelques chambres devraient y être aménagés pour accueillir clients, prescripteurs, cours de cuisine…

Un vin de domaine bio pour étendre la gamme

Mirabeau a d’ores et déjà engagé une conversion bio du vignoble, planté majoritairement en grenache, cinsault et cabernet sauvignon. “Notre souhait initial était d’acheter un domaine mais la route du négoce était plus facile et prometteuse pour démarrer notre activité, commente Jeany Cronk. Comme aujourd’hui nous avons bien installé notre distribution, nous allons pouvoir valoriser la gamme de vins de Provence avec un vin de domaine. Et quand on a le foncier, on a forcément une meilleure compréhension du vignoble”.

La société, créée en 2010 par Jeany et Stephen Cronk (photo ci-dessous) et basée dès le départ au centre de Cotignac (83), a par ailleurs déménagé ses bureaux il y a quelques mois dans une maison du village pour laisser davantage de place au caveau aménagé dans une grotte et assorti d’une galerie d’art-musée. Mirabeau commercialise environ 1 million de bouteilles par an, principalement sur le marché britannique. Elle travaille avec une douzaine de caves du Var et des Bouches-du-Rhône (Trets, Pourcieux, Pourrières, Le Rousset, Carcès, Cuers, Cotignac…) supervisées par Nathalie Longefay pour élaborer une gamme de Côtes-de-Provence et IGP Méditerranée ; les petits derniers sont un Mirabeau vegan Forever Summer pour le marché anglais à base de 80% de caladoc complété syrah en IGP Méditerranée ramené à 11% vol. Et un Côtes-de-Provence haut de gamme baptisé Etoile (16 €) à 90% grenache, plus gastronomique.