De Muscadet, tout le monde connaît le nom. Mais rares sont ceux qui savent la diversité des terroirs qui donnent naissance aux appellations entourant la ville de Nantes. Après Gorges, Le Pallet et Clisson, de nouveaux crus sont en projet.

D’une certaine façon, avec le Muscadet, tout est simple. C’est un vin qui porte le même nom que son cépage – même si ce dernier s’appelle aussi melon de Bourgogne ; il naît autour de Nantes, vers l’embouchure de la Loire et couvre 9 000 ha d’appellation Muscadet. D’une autre façon, cela devient moins simple quand on se rend compte qu’à l’intérieur de l’appellation Muscadet, il y trois grandes zones et donc trois appellations sous-régionales, Coteaux de la Loire sur la rive droite, Côte de Grandlieu, au sud-ouest de Nantes et surtout Sèvre-et-Maine, plus des trois quarts de la production, au sud-est de Nantes. Dans cette dernière zone, trois villages se sont fait reconnaître dès 2011 en crus communaux, Clisson, Gorges et Le Pallet. On commence à apprécier leurs caractéristiques et leur capacité à se mettre à table.

L’association entre muscadet de l’année et plateau de fruits de mer est tellement ancrée dans les mœurs qu’il faut entrer dans les caves ou éplucher les cartes de certaines tables pour découvrir que nombre de vins, des Cotes de Grandlieu 2010, 2003 ou même 1996 par exemple, sont encore dans une forme olympique, à l’aise non seulement avec des crustacés cuisinés, mais aussi avec des viandes blanches ou des ris de veau.

Quatre communes sont aujourd’hui au travail pour faire reconnaître leurs spécificités. Vignerons et experts doivent déguster de nombreuses cuvées, voir quels éléments du sol ou du micro-climat semblent déterminer leur personnalité, puis délimiter les aires et soumettre le dossier à l’INAO, Institut national de l’origine et de la qualité, qui reconnaîtra sans doute bientôt les quatre crus Goulaine, Château-Thébaud, Monnières-Saint-Ficare et Mouzillon-Tillières

Pour faire mieux connaître les trois crus existants, et ceux qui les rejoindront prochainement, les vignerons ont choisi pour bannière « Les crus de Nantes ». Bon vent donc aux crus de Nantes.