Chaque jour jusqu’à la fin du mois d’août, retrouvez un itinéraire dans le vignoble français : de bonnes adresses sélectionnées par l’équipe de “Terre de Vins” à l’occasion du hors-série Œnotourisme paru en avril 2017. 28ème escapade autour de Gaillac.

Château de Mayragues
À voir les photos des ruines dont sont tombés amoureux il y a plus de 30 ans Alan, alors ingénieur physicien et expert comptable, et sa femme Laurence, conservatrice du musée Carnavalet à Paris, on a du mal à croire que le majestueux château de Mayragues, ancienne maison forte médiévale, est bien le même. Le couple vite considéré comme des hurluberlus par les environs décide en prime de ne plus vendre en vrac à la coopérative, d’arracher les hybrides et de replanter loin de l’oeil, braucol, duras, mauzac, en culture déjà très raisonnée. Quand ils optent pour la biodynamie, en 1999, ils passent carrément pour des fous furieux. Entre temps, ils restaurent petit à petit le château pour ouvrir deux chambres d’hôtes donnant sur le chemin de ronde à encorbellement. Et ils décrochent en 1998, le grand prix des vieilles maisons françaises ! Ils ont également depuis restauré le superbe pigeonnier et recrée des jardins à la française. Les chambres d’hôtes (aujourd’hui trois) ne sont ouvertes que l’été. On s’y prend vite pour des châtelains au milieu du mobilier et des beaux objets chinés ça et là et dans l’immense salle aux poutres apparentes et à l’impressionnante cheminée où sont servis les petits déjeuners. Avant de partir, vous pouvez goûter la gamme de vins du Château, notamment le vin de voile doux élevé en fûts d’acacia et le loin de l’œil original à base de raisins botrytisés, une rareté élaborée depuis 3 millésimes.
81140 Castelnau de Montmiral, 05 63 33 94 08 ou www.chateau-de-mayragues.com

Musée de Théo
Il y a de quoi passer la journée dans le musée de Théo, qui a acheté une ferme pour abriter sa collection de vieux outils (pas moins de 9000) glanée depuis une trentaine d’années. Ce conservatoire retrace le savoir-faire vigneron entre cuves, sécateurs, tire-bouchons, tonneaux et vieilles affiches. Invincible Vigneron est sans doute le plus grand musée des outils du vin au monde. Du 10 au 20 de chaque mois, Théo fait les visites, racontant chaque objet; quand il n’est pas au domaine, c’est un des représentants de la confrérie de la Dive bouteille qui commente. (8€ avec dégustation d’un Gaillac différent chaque mois). Petite brocante à l’entrée.
81600 Broze, 05 81 02 44 89

Les Vignals
La cuvée fétiche d’Olivier Jean est la fauvette : ce petit oiseau est revenu sur le domaine de 70 hectares du plateau cordois, avec le passage en bio depuis 2013. Ce 100% mauzac, issu de vignes de 25 ans, vendangé à la main, passe un an en barriques (15 €) ; la Fauvette dorée, en loin de l’œil et muscadelle, est vinifiée en moelleux (23 €). Pour les goûter, l’idéal est d’assister aux apéros vignerons organisés les jeudis soirs de juillet-août sur la pelouse, en face des chais avec une vue panoramique sur la campagne vallonnée. On s’y attable sous les lampions, face à un groupe musical, en goûtant les produits du terroir, crêpes ou glaces artisanales. Entrée 5 € avec 2 vins à choisir parmi la gamme, avec assiette de grignotages et verre gravé en prime. Caveau ouvert du lundi au samedi.
81150 Cestayrols, 05 63 55 41 53 ou www.lesvignals.fr

Domaine Gayrard
Le vignoble de la propriété familiale avait été abandonné dans les années 1990 pour produire des céréales. Il a été relancé en 2012 par Pierre et Laure. Les premières bouteilles élaborées essentiellement en monocépages étant disponibles depuis l’an dernier. Huit hectares dont 4 près du lac ont été replantés, principalement en braucol et loin de l’œil. Des vins frais et fruités en vendanges manuelles dont un braucol léger et soyeux, et une syrah en IGP Côtes-du-Tarn, concentré de fruits rouges, de belle acidité et au fondu harmonieux (11,50 €). Le caveau du domaine Gayrard aménagé dans l’ancienne étable permet de déguster toute la gamme en conversion bio après visite du chai, des vignes et de la truffière. Le domaine propose également un gîte 3 épis pour 5 personnes (à partir de 480 € la semaine).
81130 Milhavet 06 12 09 01 34

Château Sarrabelle
Caveau ouvert 6 jours sur 7 pour déguster une large gamme de 14 vins, notamment une curiosité à base de braucol élevé en fûts de chêne et en amphore de terre cuite, le In Vinum tout en puissance, aux arômes de fruits à noyaux et d’olives noires (13€ le coffret de 2 tubes de dégustation), ou pour l’apéritif le Belles Bulles, un mauzac en méthode ancestrale, vif et frais (9€). Pendant les portes ouvertes mi-novembre et mi-mai, balade guidée dans les vignes avec les frères Caussé, Laurent et Fabien, 8ème génération sur le domaine, jusqu’à la source sous l’ancien château fort de Montaigut.
81310 Lisle sur Tarn 05 63 40 47 78 www.sarrabelle.com

Le Ménagier
Sur la très belle place des arcades du village médiéval de Castelnau, un établissement avec petite terrasse et jolie salle aux murs de pierre. Cuisine de terroir simple et goûteuse (canard, gibier, champignons, cassoulet…) du chef Gérard Guarrigues. Pas de menu. Accueil agréable, carte de vins du Sud-Ouest faisant bien sûr la part belle à Gaillac.
81140 Castelnau de Montmirail 05 63 42 08 35

Les vents bleus
Près du village classé de Cordes s/ Ciel, 5 chambres d’hôtes (à partir de 90€) et 3 gîtes de charme pour 4 à 6 personnes (à partir de 500€/sem.), aménagés dans une ancienne propriété viticole en pierre blanche avec piscine, salon d’été dans l’ancien chai, tables d’hôtes sur réservation, petits déjeuners pantagruéliques sur la terrasse, grand jardin.
81170 Donnazac 05 63 56 86 11 www.lesventsbleus.com