(photo : Matthieu Cellard)
(photo : Matthieu Cellard)

Le groupe Les Sources de Caudalie (hôtellerie, spas), qui a pour projet de « faire un cinq étoiles par grande région viticole », a annoncé ouvrir son prochain hôtel au cœur des vignes à Cheverny (Loir-et-Cher) au printemps 2020, sur le même modèle que celui avec restaurants et spa-vinothérapie en Gironde.

« On a repris il y a deux ans un hôtel quatre étoiles. On y réalise le même projet hôtelier que celui de Martillac » (Gironde), a déclaré à la presse Jérôme Tourbier, qui a fondé il y a 20 ans avec son épouse Alice Les Sources de Caudalie, aujourd’hui classé palace. « Par rapport à l’Australie, la Californie… il n’y a pas d’œnotourisme de cette grandeur en France. Notre objectif est de faire un cinq étoiles par grande région viticole : Alsace, Provence, Bourgogne et Champagne », a-t-il affirmé. Le couple a vendu début novembre Les Étangs de Corot, établissement quatre étoiles situé entre Paris et Versailles, au groupe rennais Beautiful Life Hôtels pour se consacrer à l’œnotourisme avec son nouvel établissement baptisé Les Sources de Cheverny.

Comme pour Les Sources de Caudalie (dont le chiffre d’affaires a atteint 17 millions d’euros cette année), deux restaurants dont un gastronomique ouvriront à Cheverny, ainsi qu’un spa-vinothérapie qui proposera les soins avec des cosmétiques à base de raisin. Le vin, marque de fabrique de leur établissement girondin situé face au château Smith Haut Lafitte (propriété des parents d’Alice), est également à l’honneur avec la plantation de 7 hectares de romorantin, le même cépage qu’à Chambord. Leur exploitation est confiée à un vigneron de Cheverny, Philippe Tessier. À Cheverny, sur 45 hectares au cœur des châteaux de la Loire et au milieu des vignes, les 3 000 m2 du château du Breuil sont en cours de réhabilitation, auxquels s’ajoutent 2 000 m2 de construction par le même architecte des Sources de Caudalie en Gironde. L’investissement total pour ce nouvel hôtel, qui comptera 49 chambres, s’élève à 23 millions d’euros.