Photos Isabelle Bachelard.
Photos Isabelle Bachelard.

Commencée au soleil, finie sous la pluie, la 20ème Percée du vin jaune a fait le plein les 6 et 7 février à Lons-le-Saunier, au cœur du Jura. Retour sur un événement qui ne reviendra pas avant deux ans.

La Percée du vin jaune, qui permet chaque année à un vaste public de découvrir la richesse des vins du Jura, n’a pas démérité en ce week-end du 6 et 7 février. Les conditions printanières du 1er jour ont encouragé plus de 41 000 personnes à venir déguster dans les 60 caveaux de Lons-le-Saunier, la ville capitale du Jura, les différents styles de vins que produit ce vignoble : le vin jaune bien sûr, mais aussi les blancs secs plus ou moins typés, les bulles et même le rare vin de paille. Une fois leur verre servi, ils savouraient au soleil en devisant, sourire aux lèvres. Les fanfares se relayaient à l’animation. Les stands de fromage et d’assiettes comtoises étaient bienvenues entre les dégustations. La pluie du dimanche n’a pas rebuté le public puisque près de 20 000 autres passionnés on courageusement suivi le cortège des Ambassadeurs du vin jaune avant d’assister à la fameuse percée de la barrique symbolique. Un coup de maillet et le vin qui terminait son élevage obligatoire de 6 ans et 3 mois a jailli. Sous leur parapluie ou encapuchonnés, les amateurs avaient bien mérité de goûter ce 2009 pour la première fois !

Bonne ambiance

Ce qui fait le succès de la Percée du vin jaune, c’est avant tout la bonne ambiance, les citadins qui bavardent avec les campagnards, les habitués qui confient leurs tuyaux aux nouveaux venus, les connaisseurs qui donnent quelques bases à ceux qui partent de rien du tout : cépage chardonnay ou savagnin, poulsard/ploussard ou trousseau. Pas si simple non plus de s’y retrouver parmi les cinq appellations de vins du Jura – Arbois, Château-Chalon, L’Etoile, Côtes-du-Jura, Crémant du Jura, ainsi que le Macvin et le marc du Jura Dans cette atmosphère bon enfant, on remarque le désir de découvrir et d’apprendre des visiteurs, on est conquis par la gentillesse des vignerons et des 700 bénévoles qui assurent la bonne organisation.

La vente aux enchères de vieux millésimes de vins jaunes a obtenu son succès habituel, rien de plus normal pour un vin à la longévité proverbiale. Un Château Chalon de 1870 a atteint 1 900 €. Après 20 ans de succès, la Percée du vin jaune fait une pause l’année prochaine : elle se donne le temps de réfléchir avant de repartir pour une version sans doute un peu révisée de la manifestation. Souhaitons qu’elle la fignole sans altérer son charme. Rendez-vous est pris dans la commune de l’Etoile en 2018.

“TERRE DE VINS” RECOMMANDE…

De bonnes adresses en blanc et jaune :

Château d’Arlay
Domaine Baud
Domaine Berthet-Bondet
Domaine Grand
Domaine de Montbourgeau
Domaine Mouillard
Château de Quintigny
Xavier Reverchon
Philippe Vandelle
Jean-Yves Vapillon

De bonnes adresses en rouge :
Domaine de la Petite Marne
Domaine Rolet
Gérard Villet

Ci-dessous : Le clavelin est le nom de la bouteille spéciale du vin jaune (64 cl). Le clavelinage est un concours qui récompense, après dégustation à l’aveugle, les meilleures cuvées de vin jaune en appellations Arbois, Côtes-du-Jura, l’Etoile ou Château-Chalon. Le 7 février 2016, 17 vins ont été clavelinés