Christian Seely et le Château Pichon Longueville Baron étaient fait pour s’entendre. Nœud papillon et élégance « so british » pour le directeur général d’Axa Millésimes. Romantisme et charme inégalable pour ce second cru classé de Pauillac aux deux tourelles emblématiques. Une construction du XIXème magnifiée par un miroir d’eau qui abrite sous ses reflets argentés un chai enterré digne du Nautilus : grâce à de judicieuses ouvertures au dessus de votre tête, vous avez l’impression de marcher sous la mer…

Diplômé en littérature de l’université de Cambridge, Christian Seely ne pouvait donc qu’être à son aise dans ce monument mondial du vin. S’il le pouvait, il inviterait d’ailleurs Stendhal. « Il trouvait que les Français étaient beaucoup trop obsédés par la gastronomie, évidemment je ne suis pas d’accord avec lui sur ce front, et j’essaierais de le convaincre du contraire avec une petite dégustation verticale de Pichon », sourit-il. Une dégustation qui serait d’autant plus savoureuse que depuis 2000, Pichon Baron se concentre uniquement sur ces meilleurs terroirs. Sur les 72 hectares de la propriété seule une quarantaine est réservée au grand vin. Et peu importe s’il faut attendre plusieurs dizaines d’années avant de boire certains millésimes. « Pour une vieillesse heureuse, avoir une bonne cave avec de grandes bouteilles, c’est une très bonne motivation. Quand d’autres plaisirs de la vie ne seront peut être plus accessibles, le Pichon 2010 le sera toujours. Comme ça, vous avez une bonne raison de rester en vie. »

www.pichonlongueville.com

Jefferson Desport
Photo : Rodolphe Escher