Le propriétaire du premier grand cru classé A de Saint-Emilion, qui produit déjà des vins tutoyant les sommets, annonce un 2015 encore plus haut.

Comment faire mieux ? L’éternelle question de tout vinificateur. Avec l’aide de dame nature d’abord. “2015 a bénéficié de conditions climatiques exceptionnelles pour que ce millésime soit meilleur, ou en tous cas l’un des meilleurs de Pavie. Impossible de ne pas faire un millésime magnifique ». Mais 2015, est-il LE meilleur millésime de Pavie ? « Bien sûr si on le compare à des années qui n’ont pas bénéficié de ces conditions climatiques très favorables », répond Gérard Perse. L’expérience, elle aussi, a pesé : « millésime après millésime, on apprend, on compare, on retient les enseignements des années précédentes. » Et si « faire sans cesse meilleur est toujours motivant », le propriétaire n’en oublie pas l’humilité qui lui est chère. « Le vin est avant tout un produit qui rassemble, que l’on partage, qui procure du plaisir. Et si en le dégustant les gens disent : « 2015 est le meilleur millésime de Pavie produit par Gérard Perse », je serai très fier mais surtout très heureux de leur apporter du plaisir.”