Florian André, vigneron au château de Manissy à Tavel, n’hésite pas à sortir des cuvées originales à destination des jeunes consommateurs. Coups marketing ou vrais coups de cœur ? La vérité est au fond de la bouteille.

Florian a débuté fin 2019, par ce côte-du-rhône au joli nom d’Elzéard, patronyme du héros du livre « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono. Un rouge gourmand à souhait, certifié bio, au packaging écoresponsable, bouteille légère et bouchon issu de canne à sucre. Attaché à la protection environnementale (le domaine est certifié Demeter), Florian André souhaitait sensibiliser les consommateurs tout en les impliquant dans une démarche citoyenne. Ainsi, pour chaque bouteille achetée, un arbre était planté en collaboration avec l’association Reforest’Action. Un organisme qui agit en faveur de la préservation et de la restauration de forêts en France et dans le monde. Tirée à 20 000 bouteilles, la cuvée a fait un carton, propulsée par une plateforme participative et une couverture médiatique appropriée. « Le vin est valorisé et, malgré son prix élevé (12€), l’objectif ambitieux est en passe d’être atteint. Il est référencé chez Biocoop et bientôt dans d’autres enseignes », souligne Antoine Édouard, le directeur commercial de Manissy. Depuis, un rosé a vu le jour et un blanc pourrait bientôt suivre.

C’est un peu dans le même esprit d’ouverture vers de jeunes consommateurs que la cuvée Gen#Alpha a été conçue. Le message s’adresse à cette génération qui aura 20 ans en 2038. On la préfigure ultra connectée, prête à réparer le monde et agir face au déclin de la biodiversité. Voici : « Un croisement de la modernité et de l’évolution de la consommation avec des vins moins alcoolisés et un hommage aux enfants de Florian » poursuit Antoine Édouard. Ce 100 % cinsault, en Vin de France, est un « nature » de la catégorie facile à boire, qui titre 12°5. Situées sur Tavel, les vieilles vignes ont été vendangées tôt et à la main. Après une macération à froid, la fermentation alcoolique avec levures indigènes a duré 10 jours, aidée de remontages réguliers et sans SO2, bien sûr. Le vin associe fraîcheur et gourmandise sur des notes de groseille, framboise, violette, avec une pointe mentholée. Du pur plaisir à consommer assez frais, sur une caponata sicilienne, par exemple. 3000 bouteilles à 15€ sont à la vente.

www.elzeard-vin.fr
www.chateau-de-manissy.com