Propriété de la famille Rihs, le domaine s’oriente dans une démarche environnementale. En adéquation avec le protocole de Kyoto, il est désormais l’un des premiers à être certifié climatiquement neutre et modélise vignoble et commercialisation vers des projets plus vertueux.

Racheté en 2006 par le capitaine d’industrie suisse Andréas Rihs (Phonak), le domaine Aureto situé à Goult, fait sa mue. En finalisation de certification AB, il commercialisera ses vins labellisés d’appellation Ventoux et IGP Méditerranée, avec le millésime 2022. Après un long cheminement, il a décroché la certification climatiquement neutre en carbone.

La démarche a été lancée par les fils du propriétaire, décédé l’année passée. La succession a déclenché la nouvelle orientation du domaine et du complexe hôtelier La Coquillade, dans le giron familial. La première phase a été de réaliser, via une société d’audit, un bilan carbone, du vignoble à la bouteille, jusqu’à sa commercialisation. Une longue phase de collecte d’informations qui a débouchée sur une première mise en application. Les bouteilles sont devenues plus légères, étiquettes, encre, se sont verdies. Jusqu’au flux des marchandises, tous les prestataires sont dans la démarche. Au vignoble, le changement s’opère. Couverts végétaux pour réduire les passages du tracteur, vitipastoralisme, compost, avec une orientation biodynamique, accentuent le processus de la nouvelle vision des propriétaires.

Nicole Guillot, directrice du domaine, est consciente : « qu’il faudra du temps, nous débutons une deuxième vie ». Isolation du hangar, changement des gaz moins polluants de la climatisation, énergie verte, sont au programme. Pour obtenir la validation tout en attendant de pouvoir finaliser ses nouvelles modalités et de réaliser ses objectifs, la famille Rihs a pu également participer à d’autres projets de reforestation en Ouganda et Uruguay.