C’était un délicieux. Un de ces êtres qui réussissent l’alchimie de l’esprit critique, de la bienveillance et de la courtoisie.

Avec un petit cheveu sur la langue qui rendait encore plus savoureux son accent anglophone, Lincoln Siliakus, australien de naissance provençal par enthousiasme, savait regarder chacun comme un partenaire de jeu respectable. Jamais de jugement, toujours une écoute attentive de l’opinion de l’autre, et toutes les discussions terminaient sur son gentil sourire. Une étincelle malicieuse rivée dans ses yeux clairs.

Lincoln s’était installé à Sablet dans le Vaucluse et s’était fait connaître des amoureux du vin par un long périple en Solex au travers de ses vignobles chéris, de Chablis à Sablet. Les récits de ses pérégrinations et les actualités de son pays de cœur se retrouvaient sur son blog vinosolex.com, tout le monde l’aimait.

Il nous a quitté hier pour partir en roue libre, délivré de ses souffrances, vers les vignes du paradis. Avec l’équipe de “Terre de Vins”, je dis ma tristesse et j’adresse nos condoléances les plus sincères à sa famille et ses amis.