(photo ©DR)
(photo ©DR)

A l’initiative du domaine de La Navicelle et de l’agence Force 4, une cinquantaine de vignerons et négociants vont reverser une partie de leurs marges à l’association des Maîtres-Restaurateurs via le fonds Hesiode afin d’aider les petits établissements en détresse.

L’idée est née à La Navicelle. « Nous avions pensé à créer un fonds de solidarité pour aider les petits commerces les plus touchés par la crise sanitaire, raconte Alice Euvrard, directrice commerciale et marketing du domaine varois. Finalement, nous avons choisi d’aider les restaurateurs sans doute les plus impactés, qui souffrent depuis des mois sans perspective immédiate de réouverture et qui sont, avec les cavistes, les premiers ambassadeurs de nos vins ». La Navicelle décide finalement de lancer deux cuvées solidaires aux étiquettes fantaisistes, « Jeux de Quilles » et « En Goguette » en côtes-de-provence rouge dont une partie du produit de la vente reviendra aux restaurateurs qui peinent le plus. « Nous avons déclenché l’étincelle et Force 4 y a mis le feu pour étendre l’idée à davantage de domaines. L’idée a fait son chemin et Pierre Hartmanshenn de l’agence se charge de mobiliser d’autres partenaires vignerons et d’organiser l’opération sur toute l’année 2021 via L’Association Française des Maîtres-Restaurateurs (AFMR) ». Force 4 fournit aux producteurs et négociants volontaires, les pastilles « Solidarité-Restaurateurs » à apposer sur les bouteilles. « Il y a autant de petits domaines qui s’engagent que de gros opérateurs, se félicite Sophie Morgaut, directrice-fondatrice de l’agence. Chacun avec ses moyens, certains sur un circuit particulier ou avec une cuvée spécifique, et ils choisissent leur participation, de 0,20 cts à 1€ ». Parmi les premiers signataires, Maison M. Chapoutier, Louis Jadot, Champagne Chassenay d’Arce, Joseph Mellot, Cave de Tain, Cheval Quancard, Moulin de la Roque…

« Un geste fort en symbole »

Les fonds collectés sont directement reversés au fonds de dotation Hesiode créé par l’AFMR il y a deux ans pour soutenir des actions de développement et alimentation durables. « C’est une belle démarche qui correspond à l’exception française liant les restaurants aux vignerons, et un geste fort en symbole, estime le président de l’AFMR Alain Fontaine. Bien sûr, des domaines donnent plus que d’autres mais c’est le geste qui compte en dépit des difficultés d’une profession qui souffre également. La cagnotte servira à la fin de l’année à aider les établissements les plus fragiles qui en auront fait la demande et qui partagent nos valeurs : une restauration maison, saine, durable, locavore. L’opération ancrera le lien entre les restaurateurs et les vignerons qui sont partie prenante de notre métier mais on ne sait pas encore à quelle hauteur ». Tout dépendra du nombre d’opérateurs participants, à ce jour près d’une cinquantaine avec l’ambition de franchir d’ici quelques semaines la barre des 100. Les candidats bénéficiaires seront choisis parmi des petits restaurateurs en détresse mais pas forcément labellisés maîtres-restaurateurs.

Une partie des marges reversée selon les cuvées

« Quand on nous a proposé de participer à l’opération, on a dit oui tout de suite, affirme Mathilde Chapoutier à la tête de la maison éponyme en Vallée du Rhône. Nous sommes liés à la restauration qui représente la majorité de nos ventes ». M.Chapoutier participe déjà à de nombreuses actions de soutien de ce circuit comme le Meilleur Ouvrier Sommelier et les Toques blanches lyonnaises, l’établissement de cartes des vins, la mise à disposition de conteneurs pour le stockage… « Nous allons reverser une partie de nos marges jusqu’à 1€ par bouteille selon les gammes, précise la jeune dirigeante du groupe rhodanien. Une dizaine de références distribuées chez les cavistes sera concernée ; avec les stickers collés à la main, ça n’était pas possible techniquement sur la chaine d’embouteillage pour la GD ».

Au Domaine Comte Peraldi à Ajaccio, Charlotte Lemonnier a également dit oui à la démarche en reversant entre 0,50 et 1€ sur les cuvées vendues à la propriété et en informant nos consommateurs de l’opération par affiches et sur les réseaux sociaux. « Cela permet d’aider un circuit qui représente la moitié de nos ventes. On enverra chaque mois notre participation à Hésiode sous forme de dons car en Corse, il était délicat d’apposer un sticker bleu-blanc-rouge (aux couleurs des Maîtres-Restaurateurs) sur les bouteilles. C’est une belle idée car hormis le fait d’aller au resto le plus possible quand ils pourront rouvrir, cette solidarité à dimension nationale resserrera les liens historiques entre vignerons et restaurateurs ».

La liste sur www.solidariterestaurateurs.com