Les délégués de l'UDSF étaient réunis à Poligny pour évoquer leur actualité. (photo J. Bernard)
Les délégués de l'UDSF étaient réunis à Poligny pour évoquer leur actualité. (photo J. Bernard)

Concours, Fête de la sommellerie sur la Côte d’Azur et 50e anniversaire de l’association internationale en Champagne, Philippe Faure-Brac a précisé les prochains temps forts de l’Union qu’il préside.

Hôtes de l’association des sommeliers du Jura – Franche-Comté, les délégués de l’Union de la sommellerie française ont pu brasser, le temps d’une matinée, un ordre du jour évoquant les nombreux temps forts prévus au cours des prochains mois. Philippe Faure-Brac, président de l’UDSF, a notamment évoqué les compétitions. A commencer par la plus prestigieuse, le concours ASI du Meilleur sommelier du monde prévu en mars 2019 en Belgique et dont le candidat français sera désigné le lundi 12 février prochain à l’issue d’une sélection qui réunira pas moins de six professionnels.

Une autre sélection est très attendue, celle qui ouvrira les portes de la phase finale du Meilleur sommelier de France. Elle aura lieu à Paris le lundi 14 mai 2018. Les professionnels retenus se retrouveront ensuite entre le 11 et le 13 novembre, toujours dans la capitale, puisque demi-finale et finale se disputeront dans le cadre du salon Equip-Hôtel. « A l’occasion de cet événement, nous allons lancer une invitation à l’ensemble des responsables de mention complémentaire afin qu’ils viennent assister à cette finale avec les élèves, ce qui représente environ 400 étudiants. Une opération que nous menons avec le concours de l’Éducation nationale et qui constitue un projet essentiel pour l’UDSF. »

La Champagne, centre du monde de la sommellerie

Toujours en termes de calendrier, la finale du concours Un des meilleurs ouvriers de France se déroulera sur deux jours, les 30 septembre et 1er octobre sur un site qui n’a pas encore été déterminé. Mais avant cela, il faut attendre encore un peu avant de connaître les noms des finalistes.

Dans un esprit de convivialité et afin de donner une image différente de l’Union, la Fête de la sommellerie française, troisième du nom, sera organisée les 24 et 25 juin sur la Côte d’Azur par l’association régionale. La volonté, là encore, est d’associer les jeunes sommeliers.

Ce rendez-vous sera peut-être l’occasion d’évoquer l’avancement de la préparation du grand événement prévu en Champagne un an plus tard (3 juin 2019). C’est entre Reims et Épernay, en effet, que l’Association de la sommellerie internationale célébrera le cinquantième anniversaire de sa naissance. Et c’est à la France qui avait servie de décor à cette création qu’il revient l’honneur de mettre sur pied une manifestation appelée à réunir les représentants de la soixantaine de pays qui constituent l’ASI aujourd’hui.