La maison de champagne rémoise a fermé son site de production ce mardi 17 mars. Face à une crise sanitaire inédite due à la pandémie de COVID-19, Vitalie Taittinger, présidente de la maison familiale, souhaite rester confiante.

Production, cuverie, tout s’arrête pour la maison de champagne Taittinger. “Dès ce mardi, nous avons décidé de stopper notre activité de production ainsi que la cuverie pour une semaine minimum”, déclare Vitalie Taittinger. Le temps de s’adapter et de respecter les consignes données par le gouvernement. Aussi, dès lundi, Vitalie Taittinger assure avoir pris les dispositions nécessaires concernant les 240 salariés du site. “Nous avons généralisé le travail à distance quand cela est possible, nous avons également mis en place une boîte mail pour répondre aux questions relatives à l’épidémie de coronavirus à disposition des salariés. Il s’agit de revoir intégralement le fonctionnement de notre activité. La priorité est donnée à la santé de nos collaborateurs”.

Vitalie Taittinger souhaite néanmoins rester pragmatique et positive : “chacun doit s’enrichir de cette crise en repensant les schémas traditionnels des journées de travail”
Face à une décision qui pourrait avoir de lourdes conséquences économiques pour la maison familiale, la présidente reste confiante et s’autorise un temps de réflexion avant l’évaluation de l’impact financier que représente la fermeture du site de production de la colline Saint-Nicaise.
La dimension humaine qu’a longtemps prôné Pierre-Emmanuel Taittinger, son père, à la tête de la Maison depuis 2006 et qui a quitté ses fonctions depuis janvier 2020, persiste.

Rappel : Suite aux annonces du premier ministre ce samedi 14 mars, n’autorisant plus les lieux “non indispensables à la vie du pays” à ouvrir leurs portes, les maisons de champagne ne sont plus en mesure de recevoir du public.