Après deux ans de travaux, le château de Sannes, propriété de Pierre Gattaz dans le vignoble du Luberon, ouvrira ses portes au public le 23 mai prochain. L’occasion de découvrir le chai et la boutique du domaine.

L’inauguration aurait dû avoir lieu fin mars. La crise sanitaire provoquée par le nouveau coronavirus en a décidé autrement. Mais voici que le but tant attendu approche… Le château de Sannes est fin prêt pour recevoir à compter du 23 mai prochain. Il se présente sous un nouveau jour à plus d’un titres. Pierre Gattaz, qui a racheté cette propriété classée dans l’aire d’appellation du Luberon, y a fait édifier un chai de vinification et un espace œnotouristique admirablement intégrés dans le paysage.
L’ancienne propriétaire ayant fait démolir les installations d’origine, les vins de Sannes n’étaient plus vinifiés sur place, mais dans une cave voisine située à l’extérieur. Impensable pour la famille Gattaz de poursuivre ainsi. D’où la construction d’un nouvel édifice pour y traiter la production des 33 hectares de vignoble sur place. Imaginé par le cabinet d’agronomie provençale qui conseille Pierre Gattaz depuis le début, il a été conçu pour recevoir jusqu’à 45 hectares de production, 12 hectares étant susceptibles d’être plantés à terme. En attendant, il accueillera dès cette année les raisins de la récolte 2020. Lesquels bénéficient par ailleurs depuis cette année de la certification biologique.
L’espace dédié à la boutique s’ouvre sur une terrasse spacieuse avec vue sur le moulin à vin provençal bâti à l’entrée du domaine au siècle dernier. Différentes animations auront lieu à cet endroit et sont en cours de programmation. Quant à l’inauguration officielle du lieu, elle devrait se dérouler en octobre prochain.

Terres de Vin aime
Aciana 2019
Le luberon rosé haut de gamme du château de Sannes est une pure merveille. Réalisé à quatre mains, grenache, syrah, vermentino et ugni, blanc, il offre une trame aromatique explosive sur les fruits rouges et les fruits exotiques. La bouche est tout aussi expressive. Elle offre en prime une structure et une tension digne des rosés d’élection.
Avec des asperges blanches accompagnées d’escargots
17 €