(photos F. Hermine)
(photos F. Hermine)

La parité était le mot clé du dernier Trophée Gosset Celebris récompensant depuis 1995 des duos chefs-sommeliers et depuis 2012 une initiative solidaire et humaine. Les lauréats 2017 : la communicante-gastronome Marie Sauce-Bourreau et le sommelier Fabrice Sommier.

Sous les ors restaurés de l’hôtel Crillon à Paris, Jean-Pierre Cointreau, président du champagne Gosset, a mis en lumière les deux démarches qui ont récolté autant de voix de la part des membres du jury. « Nous avons en 2017 respecter la parité en parlant du talent des femmes en matière de goût et du talent des jeunes dans cet apprentissage ».

Marie Sauce-Bourreau accompagne les femmes, cuisinières de profession ou amatrices, « pour qu’elles osent davantage en cuisine ou pour susciter des vocations car la gastronomie crée du sens et du lien social », précise la fondatrice en 2010 de La Cuillère d’Or qui regroupe trois trophées (Cuisine, Pâtisserie et Fillettes) et dont la prochaine édition aura lieu en mars 2018.

Fabrice Sommier, MOF 2007, Master of Port 2010 et chef sommelier du restaurant Georges Blanc a choisi quant à lui de militer pour l’apprentissage du bien manger et bien boire. « Au restaurant, on ne fait jamais goûter aux enfants, ne serait-ce que du jus de raisin, regrette-t-il. Nous avons donc créé au restaurant de Vonnas des ateliers ‘Mon premier accord by Fabrice Sommier’ avec des dégustations, en accompagnement de fromages, de différents cépages partiellement fermentés (du bernache comme je goutais avec mon grand-père dans le Berry). Nous servons dans de jolis verres et nous essayons de leur expliquer l’onctuosité, la sensation pulpeuse, la densité du fruit, de faire comprendre l’alchimie d’un chèvre et d’un sauvignon, d’un chardonnay avec une volaille de Bresse…pour leur donner envie d’aller vers autre chose ». Un nouveau site www.monpremieraccord.com vient de voir le jour pour aider les parents à transmettre et les restaurants à organiser des événements autour de cet apprentissage du goût.

Nouveau blanc de noirs chez Gosset et un étui pour Frapin

Le Trophée Gosset Celebris était également l’occasion de découvrir la nouvelle cuvée de la maison, un grand blanc de noirs en édition limitée pour les fêtes (75 €). Un 100% pinot noir d’Ambonnay, Aÿ, Verzy, Chigny-les-Roses et Tauxières qui a vieilli 9 ans en caves avant de révéler des arômes d’agrumes, de prunes, et de petits fruits rouges sur des notes salines et iodées. « Une première cuvée chez Gosset pour démontrer que le pinot noir peut être tout en fraîcheur, sur la rondeur et la souplesse avec une belle minéralité, a précisé le chef de caves Odilon de Varine. On connaissait la maison pour son chardonnay et nous voulions montrer notre savoir-faire aussi sur le pinot noir ». A découvrir sur un chèvre de Valençay, les langoustines rôties aux graines de séame ou un poulet de Bresse laqué.

A table également le cognac Frapin Extra Grande Champagne concocté par le maître de chai Patrice Piveteau et dont la carafe ronde et dorée profitera en cette fin d’année d’un beau coffret rouge (496,40€), un nouvel écrin pour ses notes de fruits confits, de cire et de tabac.