Durant tout l’été, nous vous invitons à la rencontre des domaines qui jalonnent l’Œnotour de l’Hérault – 500 kilomètres de routes du vin, 24 circuits et itinéraires. Chaque jour, découvrez une nouvelle adresse, piochée dans le cahier spécial Hérault de notre hors-série Œnotourisme.

Épisode 05 : Domaine du Pas de l’Escalette, biodynamie au cœur.

Delphine et Julien Zernott arrivent du Val de Loire. Tous deux travaillent dans le vin et rêvent d’avoir leur propre domaine. En 2003, au hasard d’une petite escapade, ils découvrent Pégairolles-de-l’Escalette et son vignoble au point le plus haut des Terrasses du Larzac. “C’est là que nous nous arrêtons”, pensent-ils ensemble. “Un coin fabuleux, tant dans ses paysages que dans les spécificités du vignoble : l’altitude, les sols frais drainés par les sources du Larzac, l’amplitude des températures”… À leur tour, ils veulent partager ce terroir en recevant au domaine, en proposant des balades dans les vignes mais aussi en partageant avec les restaurateurs locaux leurs meilleurs nectars. En vedette Le Grand Pas 2018 (28 €, en Terrasses-du-Larzac), cuvée reconnue comme un des meilleurs vins du Languedoc, véritable hommage au grenache, à l’expression ciselée par le travail du couple. 8 hectares achetés au tout début, 20 hectares aujourd’hui, le vignoble, morcelé sur une cinquantaine de terrasses de part et d’autre de la vallée de Pégairolles-de-l’Escalette et de Lauroux, est conduit en agriculture biologique et en biodynamie. “Dans la vigne, on ressent les odeurs. Ces infusions de presle, d’ortie, et l’ajout de bouse de vache offrent une belle énergie que l’on retrouve dans nos vins !”

34700 Poujols – 04 67 96 13 42 – pasdelescalette.com

Texte Dominique Homs, photo Emmanuel Perrin