Dimanche 8 mars 2020, au château du clos de Vougeot, la 59è vente aux enchères des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges a rassuré l‘organisation avec des résultats en nette augmentation.

Après le succès de sa grande sœur beaunoise en novembre, la 59e vente des Hospices de Nuits a à son tour séduit les acheteurs, dimanche 8 mars, au Château du Clos de Vougeot. À 13 180 €, le prix moyen de la pièce (228 litres) a bondi de 34% par rapport à l‘édition précédente. Les recettes totales – plus d‘1,6 millions d‘euros – dépassent également celles de 2019, malgré des quantités moindres.

42 200 € la pièce de charité

La pièce de Nuits-Saint-Georges 1er cru, Les Saint-Georges, cuvée Georges Faiveley, a été vendue au prix record de 24 000 €. La pièce de charité – Nuits-Saint-Georges 1er cru, Les Didiers, Cuvée Fagon – a réuni de son côté 42 200 € au profit de l‘association France Alzheimer.

Une réussite à mettre sur le compte du millésime 2019, aux qualités très prometteuses et aux quantités limitées? Pas seulement. Après quelques éditions marquées par une chute du chiffre d‘affaires, les Hospices et la mairie avaient mis en place une nouvelle organisation, voulue plus efficace. Les résultats sont plus qu‘encourageants, avec 50% de fréquentation supplémentaire cette année, et des ventes conclues en moins de deux heures. Un autre record.

750 ans d‘histoire
Fondées en 1270, les Hospices de Nuits-Saint-Georges fonctionnent sur le même principe que celles de Beaune : un hôpital financé par son exploitation viticole. Le domaine s‘étend sur plus de 12 ha, comprenant des Nuits-Saint-Georges village et 1er cru, ainsi que des parcelles de Gevrey-Chambertin.