Vigouroux. D’abord créée par Georges, désormais aux mains de Bertrand et Christine, la maison familiale cadurcienne de “créateur de grands malbecs” selon leur devise, a voulu, pour célébrer ses quarante ans, secouer le monde des grands vins.

Avec la complicité de Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier de France 1988 et du monde 1992, dix grandes bouteilles ont été dégustées, à l’aveugle, plaçant au hasard les deux cuvées Icônes (Château de Mercuès et Château de Haute-Serre) de la famille Vigouroux au milieu de premiers grands crus classés 1855 de Bordeaux et de grandes étoiles d’Occitanie : Château Margaux, Haut-Brion, Lafite Rothschild, Mouton Rothschild versus La Grange des Pères (Languedoc), Daumas-Gassac (Languedoc), La petite Sibérie d’Hervé Bizeul (Roussillon), la Tyre de Montus (Madiran), bref un vrai combat de titans.

Magie du moment, ou habitude des palais aficionados de la maison ? Les deux cuvées emblématiques de la maison Vigouroux ont raflé les deux premières places du podium, coiffant au poteau les vins mythiques faisant rêver le monde entier.

Bousculer les plus grands

Pour l’anniversaire du Château Haute-Serre, à Cahors, la famille Vigouroux et son équipe ont souhaité marquer les esprits avec une dégustation horizontale bien particulière : « Grands Crus classés 1855 versus les grandes stars d’Occitanie ». L’idée ? « Depuis longtemps, je voulais organiser une master-class confrontant les grands vins d’Occitanie et les grands crus classés de Bordeaux. Montrer au monde entier que l’Occitanie rivalise avec les premiers de Bordeaux. Les quarante ans de Haute-Serre étaient le moment rêvé pour le faire », explique Bertrand Vigouroux.

Ainsi, avec la caution de Philippe Faure-Brac en maître de cérémonie, les dix vins se sont enchaînés à l’aveugle dans les verres des 32 convives, réunissant autour de la table, clients internationaux (Canada, US, UK, Chine et France), journalistes et membres de l’équipe de la maison Vigouroux (commerciale et technique).

Classés par chaque dégustateur sur une fiche anonyme, allant du vin préféré (1 point) au moins apprécié (10 points), le risque est pris pour tous les vins, dont les deux cuvées Icônes (malbec 100 % fût neuf élaboré par l’équipe de Bertrand Vigouroux) qui souhaitaient se comparer « aux plus grands ».
Le résultat tombe (voir le classement complet ci-dessous) : Icône de Haute-Serre et Icône de Mercuès gagnent les deux première places du podium. « Le but était avant tout de montrer que les icônes d’Occitanie existent, grâce aux terroirs et aux travail. C’était aussi amusant de jouer le jeu avec nos cuvées, mais le but n’était pas non plus d’arriver premier », ajoute Bertrand Vigouroux, après les résultats.

40 ans de malbecs au château Haute-Serre

Une preuve que long est le chemin parcouru depuis 1976, date du premier millésime du cadurcien Haute-Serre. Acheté par Georges Vigouroux en 1971, réinvesti dès 1972 par des plantations de malbecs sur les cailloux du causse quercynois de Cahors, la propriété-résidence de la famille Vigouroux (Bertrand et Christine désormais aux manettes), fête donc son quarantième millésime. Et la famille sait recevoir… « l’Art de vivre est le cœur de notre métier », ré-explique Bertrand Vigouroux, il suffit de faire quelques pas dans les chais réaménagés en restaurant-rôtissoire bistrot-chic, d’observer les œuvres d’art installées autour des cuves et des barriques pour le comprendre. Sans compter sur le majestueux château de Mercuès, fier médiéval dominant la vallée du Lot, cette ancienne résidence d’été des évêques de Cahors dont De Gaulle disait : « du château de Mercuès, on voit monter vers soi l’histoire »…Standing Relais&Château, un macaron à la carte du restaurant dirigé par le chef Julien Poisot, c’est le deuxième versant de « l’art de vivre » à la Vigouroux.

Résultats de la Master Class « Icônes d’Occitanie & 1ers Grands Crus de 1855 sur le millésime 2011 », animée par Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde :

1. Icône Haute-Serre (134 points)
2. Icône de Mercuès (141 points)
3. Mouton Rothschild (152 points)
4. La Tyre, domaine de Montus (168 points)
5. La Petite Sibérie, Hervé Bizeul (178) points
6. Château Margaux (179 points)
7. Lafite Rothschild (183 points)
8. Grange des Pères (188 points)
9. Haut-Brion (195 points)
10. Daumas Gassac (230 points)