(photos M. Boudot)
(photos M. Boudot)

Avec son enseigne “Armagnac Style” déployée dans l’espace Be Spirits de Vinexpo Paris, le stand du BNIA (Bureau national interprofessionnel de l’Armagnac) affiche sa volonté de présenter l’armagnac dans toute sa diversité.

“Difficile de céder aux sirènes de la mode des spiritueux craft quand on est resté artisanal depuis ses origines”. Par cette phrase, Lionel Osmin, négociant en vins du Sud-Ouest et armagnacs, résume assez bien la situation dans laquelle se trouve l’une de nos plus anciennes eaux-de-vie françaises et AOC. Alors que le cognac et plus récemment le calvados, sans parler du rhum de Martinique, ont démontré leur parfaite adéquation avec une vision plus moderne des spiritueux – finish multiples, brut de fût, single cask… – et avec le monde du cocktail, force est de constater que l’Armagnac a été un peu plus long à la détente. C’est chose faite aujourd’hui avec le BNIA qui revendique une nouvelle dynamique et souhaite démontrer toute la diversité de son spiritueux dans ses goûts, dans ses consommateurs et dans ses moments de consommation. “Nous devons affirmer la pluralité de nos produits, de leurs packagings et de leurs goûts, tout en revendiquant notre authenticité”, déclare Olivier Goujon, directeur du BNIA.

Pour illustrer cette mue, le stand de Vinexpo se présente comme un bar derrière lequel cinq jeunes apprentis barmans du CFA de Toulouse Blagnac jouent du shaker pour réaliser des cocktails à base d’Armagnac (Blanche d’Armagnac le lundi, Armagnac brun le mardi et libre le mercredi). Leur performance est filmée en direct sur Facebook et notée tant par les Likes des internautes que par les participants présents sur Vinexpo. Le gagnant sera “invité d’honneur” pour venir participer à la campagne de distillation en 2020.

Le BNIA propose également deux masterclass animées par Fanny Darrieussecq de Bordeaux Wine Campus, éducatrice certifiée WSET & Armagnac : “Les armagnacs jeunes : la réponse à toutes vos envies de dégustation” et “Armagnacs Brut de fût ou Expression naturelle du degré naturel d’élevage”. Enfin, la Blanche d’Armagnac sera à l’honneur de l’immense “Infinite Bar” qui longe une grande partie du Hall 7.2, sous la houlette de Loïc Jouanin, Bar Manager au 25hours Hotels. Lieu de rencontre entre bartenders et marques crafts, cet espace dédié à la mixologie retranscrit fidèlement les codes de l’univers du bar et facilite les échanges entre les différents acteurs de cet écosystème. Aucun doute, l’armagnac est entre de bonnes mains !