Ce sont les bulles les plus prestigieuses, celles qui font briller urbi et orbi la notoriété du champagne. Au travers de noms mythiques, et d’autres en devenir, découvrez la diversité de ce monde d’excellence. Voici cinq cuvées iconiques piochées dans notre hors-série Champagne.

ROEDERER
CRISTAL 2007
195 €

Voici un mythe de la Champagne, vin préféré du Tsar Nicolas II qui en avait fait modifier spécialement le flacon. Pâle, fin et élégant, il se déploie par vagues successives dans un registre de frondaisons printanières, de poire conférence et de zeste de citron. L’attaque caressante se resserre peu à peu sur un toucher de bouche vif, légèrement anisé. A ce stade, pas encore d’expression grillé/noisette. Des amers nobles donnent du relief en finale.
A table : Carpaccio de saint-jacques, ou sole grenobloise en beurre meunière, câpres et dés de citron sautés.
www.louis-roederer.com

TAITTINGER
COMTES DE CHAMPAGNE 2006
140 €

Un vin à la fois noble et haut en couleur, en mémoire de Thibault IV. Au premier nez, fines notes de réduction grillée – marqueur de grands chardonnays, puis le vin prend de l’amplitude, brioche et fruits secs (noisette, praline). La bouche est à l’avenant, maniant aussi bien le tranchant minéral (attaque vive, finale silex) qu’un milieu de bouche large et finement toasté. Du caractère ! Il bénéficierait peut-être d’un léger carafage, et possède un long potentiel de garde.
A table : Accord de contrastes sur un petit gibier à plumes accompagné de légumes anciens sautés.
www.taittinger.com

RUINART
DOM RUINART 2004
168 €

Sous ses courbes monacales, Dom Ruinart rend hommage au fondateur de la plus ancienne maison de champagne. La robe est or pâle lumineuse. Le vin déploie un véritable éventail aromatique : premières effluves de menthe poivrée, puis note de cœur de fleurs puissantes (rose, muguet) pour finir çà et là par touches hespéridées. La bouche est beurrée, vanillée, boisée, prenant ses aises dans les arômes pâtissiers et candi. Voilà un chardonnay épanoui qui meursaulte.
A table : Chiche, sur un dessert ! Accord d’arômes sur une tranche d’ananas rôti en croûte de caramel, baba à la gousse de vanille bourbon.
www.ruinart.com

POL ROGER
SIR WINSTON CHURCHILL 2004
200 €

« Mes goûts sont simples, je me contente aisément du meilleur » signe Churchill sur le site Pol Roger. Le célèbre client en signe aussi la cuvée prestige, avec en portrait-robot : robustesse, charpente, maturité. Un simple coup de nez sur le verre suffit à s’en convaincre : il y a du monde ! Eau de fleur d’oranger, mirabelle, gousse vanille, gingembre confit, datte. La bouche est ample, elle évoque la pêche de vigne et le cannelé bordelais, sur une très grande longueur.
A table : Avec un cigare churchillien ou à table sur une escalope de foie gras frais aux figues, déglacée au vinaigre de Xérès.
www.polroger.com

CHARLES HEIDSIECK
BLANC DES MILLENAIRES 1995
150 €

Plongeons dans le précédent millénaire, c’est un plaisir rare que propose ici Charles Heidsieck avec un 1995 à maturité parfaite. La robe se pare de reflets d’ambre. Le nez majestueux équilibre les notes fumées, zestes d’agrumes séchés, calisson d’Aix et bois de cèdre. Même étoffe chatoyante en bouche : bonbon citron, sucre candi, beurre fondu, pignon de pin, brioche et cire. Grand velours de texture sans lourdeur. La finale s’évanouit sur la pointe des pieds. Somptueux.
A table : A déguster tel quel pour lui-même.
www.charlesheidsieck.com

Cette sélection est extraite de notre hors-série Champagne (décembre 2016), à retrouver en intégralité en suivant ce lien.