Pour la deuxième année, le Concours des vins Terre de vins a décerné en mai dernier ses médailles d’or et d’argent. Près de 1 500 échantillons venus de toute la France ont été dégustés à l’aveugle par un jury qui a récompensé 198 médaillés d’argent et 260 médaillés d’or. Parmi eux, la rédaction de Terre de vins a distingué 21 coups de cœur. 21 « super-champions » que nous vous présentons sur terredevins.com, au rythme d’un par semaine.

Maison Géraldine Louise – Saint-Romain La Périère 2018
Saint-Romain-La-Périère (Blanc)
Un nez complexe s’ouvrant sur l’ananas mûr et le mimosa précède un bel équilibre en bouche, avec de la mâche. L’écorce d’agrume domine, puis des notes d’abricot compoté, de raisin de Corinthe. Cette cuvée confidentielle (840 cols) présente un beau potentiel de garde !
Avec un carpaccio de sain-jacques aux agrumes.
35 €
Site internet
Ce commentaire est signé de la rédaction

La Maison Géraldine Louise, orfèvre de Bourgogne
Quel parcours pour la toute récente Maison Géraldine Louise, jeune bourguignonne née en 2016, à Rosey ! Maître de chai pendant sept ans à Chassagne-Montrachet, Géraldine Lochet « a tout quitté pour faire ses propres vins ». Elle fonde donc sa propre maison de vin, Géraldine pour son prénom, Louise pour celui de sa mère. Électron libre, Géraldine Lochet commence par 1 200 micro-cuvées, en achetant moûts et raisins de chardonnay et pinot noir à des viticulteurs. Petit à petit, les cuvées et les appellations (Givry, Mercurey, Montagny premier cru, Saint-Romain-La-Périère) augmentent jusqu’à 7 000 bouteilles. C’est un travail d’orfèvre, réalisé seule, entièrement à la main pour le moment. « Je ne voulais pas monter une grande structure ». Ce qui ne l’empêche pas de revenir à la vigne. En 2019, la vigneronne acquiert deux parcelles de vignoble (20 ares) à Bissey : « C’est mon jardin », dit-elle. Un joli terroir de granit avec de vieilles vignes d’aligoté de 75 ans, travaillé en bio (sans certification). Les volumes seront là aussi limités.