Bordeaux s’affirme chaque année un peu plus comme une terre de bio. Confirmation à Bordeaux Tasting, qui a accueilli les 14 et 15 décembre derniers plusieurs représentants en agriculture AB. En voici deux exemples, dégustés dans le Terre de vins n°62.


Château des Annereaux 2018
9,10 €

Benjamin Hessel représente la dernière génération d’une famille de vignerons à Lalande-de-Pomerol depuis… 1390 ! Avec ses parents, il y a quinze ans, il a décidé de franchir le cap du bio dans l’ensemble de la propriété. Et, depuis un certain temps, Benjamin avait à cœur de mettre en valeur la parcelle de 2 hectares de merlot et de petit verdot, en bordure d’appellation, donc « déclassée en simple Bordeaux, alors que le sol est le même et qu’on y attache le même soin toute l’année… On ne refera pas l’histoire ! » exprime le jeune vigneron bordelais. Chose faite depuis 2018, avec cette nouvelle cuvée. Ou plutôt une explosion de fruit ! Ce qui n’empêche pas la délicatesse. Part belle aux fruits rouges, gelée de fraise, une pointe graphite, soutenue par une finale chaleureuse et de très jolis tanins, la bouche est ample mais file droit. On l’ouvre sans se prendre la tête sur un repas improvisé, c’est un tout-terrain.
Château des Annereaux
33500 Lalande-de-Pomerol
05 57 51 03 01 – Site internet


Château de Côme – La Réserve du Baron Velge 2016
24,50 €

Pour ce joli cru bourgeois de la rive gauche médocaine, à Saint-Estèphe, le grand saut du bio s’est concrétisé en 2016… Pas évident, quand aucun voisin n’avait encore franchi le pas. Chemin engagé vers le bio, mais pas que. Car, en 2014, en cave, entre les mains de José Bueno (directeur technique) et sous l’œil et le palais attentifs de Maurice Velge, plusieurs lots de merlot et de cabernet avaient été isolés pour un essai de vinification sans soufre. « C’est devenu la Réserve du Baron Velge, tout le monde a beaucoup aimé ce vin. On nous en a demandé plus… » se souvient Maud Essertel, directrice commerciale du château. En 2016, ce sont 2 000 bouteilles de Réserve qui sont commercialisées. « Jusqu’à présent, nous l’avons produite en petite quantité, mais vu l’engouement du marché, spécialement des jeunes, pour cette cuvée bio et naturelle, qui sera labellisée en 2018, je pense que c’est un joli produit d’avenir ! » confie Maurice Velge. Découvrez ce vin sombre, aux effluves de mûres, rafraîchis par quelques jolis menthols, une bouche dense, des tanins fins et une finale assez fraîche, malgré la concentration. On le carafe volontiers une heure ou deux avant de le servir avec la viande de Noël !
Château de Côme
33180 Saint-Estèphe
05 57 75 05 98 – Site internet