Parce que la qualité d’un vin ne dépend (heureusement) pas de son prix, nous vous présentons chaque semaine une cuvée à moins de 10 € qui nous a particulièrement plu et des suggestions de plats pour l’accompagner au mieux.
De quoi préparer idéalement votre week-end !

Les Vins Philippe Nusswitz (30)
Orénia blanc
AOP Duché d’Uzès
8,50 €

C’est quoi ?
Un vin blanc avec 50 % de viognier, 30 % de grenache, le reste (20 %) réparti entre marsanne et roussanne. Nous sommes dans le piémont des Cévennes, à 10 km autour de Durfort, et cette cuvée Orénia, premier vin blanc de sélection parcellaire Duché d’Uzès créé en 2004 (d’abord en Vins de Pays), a vécu en coulisses les prémices de l’AOP obtenue en 2013. L’Alsacien Philippe Nusswitz en est l’instigateur avec la cave coopérative de Durfort. Implanté dans les Cévennes depuis 2002, ce Meilleur sommelier de France 1996 et président de l’Association des sommeliers du Languedoc-Roussillon et vallée du Rhône, a appliqué le mode de production californien, où dit-il, « les gens qui font de très grands vins achètent des raisins à des gens qui font de très grands raisins ».
Pourquoi ?
Parce que ce vin blanc, par ses assemblages d’une complexité charmeuse et ses équilibres puissance/fraîcheur indéniables, affirme un style : robe généreuse, premier nez puissant (l’exubérance du viognier) aux notes de pêche blanche et d’abricot relayées par les agrumes (le grenache), grand fruité en bouche avec une finale tenue par l’acidité qui vient s’épuiser sur une amertume agréable (réglisse, amende) donnant envie de se resservir.
Avec quoi ?
Vin très versatile, il accompagnera dès l’apéro, et tout au long du repas, des salades composées (avocat, pamplemousse, coriandre), des plats épicés (curry de poulet, de poisson) ou de façon plus classique, un poisson relevé d’un filet d’huile d’olive verte ardente (la très sudiste Picholine), ou en accord avec des fromages de production régionale, comme le Pélardon.

Les Vins Philippe Nusswitz
Orénia blanc
8, 50 € la bouteille.
Site internet