Connaissez-vous le vieux marc de mourvèdre ? Cette eau-de-vie issue du cépage emblématique de Bandol est l’un des trésors (presque) cachés du château de Pibarnon, référence de l’appellation. Une production limitée à découvrir pour les fêtes.

Le mourvèdre, cépage emblématique du vignoble de Bandol en Provence (et d’autres régions méridionales), est connu des amateurs pour ses rouges subtils et complexes, mais aussi pour ses rosés élégants, à l’épreuve du temps, taillés pour la gastronomie. Plus rares sont ceux qui connaissent le marc de mourvèdre, et pour cause : sa production est bien plus confidentielle.

C’est le cas au château de Pibarnon, l’un des grands noms de l’appellation, dont le propriétaire Eric de Saint-victor signe un Vieux Marc de Mourvèdre produit en petite quantité : à l’approche des fêtes de fin d’année, une alternative intéressante aux traditionnels cognac et armagnac.

Le Vieux Marc de Mourvèdre 1992 de Pibarnon a vieilli vingt ans en fûts de chêne rouvre, dont environ 70% de bois neuf, fournis par le tonnelier landais Gilles Bartholomo, référence de l’armagnac. C’est cet élevage méticuleux qui confère au Vieux Marc de Mourvèdre toute sa noblesse. L’eau-de-vie est élaborée à partir des marcs de raisins égrappés issus des presses, distillée dans un alambic de cuivre de petite contenance (environ 250 kg de marc) fonctionnant au feu de bois et permettant d’effectuer 4 “passes” par jour.

En bouche, de l’épice, une légère amertume, des notes poivrées : un bel alcool à savourer – ou à offrir – pour les fêtes. Vendu dans son coffret bois au prix indicatif de 50 € les 70 cl.