Ce sont évidemment les vedettes de vos repas de fêtes : les champagnes et leurs bulles pleines de bonheur et de légèreté. Attention donc à ne pas vous tromper ! Pour choisir judicieusement, jetez un œil à notre grande sélection de Bruts Sans Année (BSA) dans notre hors-série Champagne, disponible en kiosques. En attendant, découvrez chaque semaine sur terredevins.com une sélection des coups de cœur de nos dégustateurs.

Pol Couronne
75-25 Brut Grand Cru
37 €
Sa robe jaune pâle renvoie un champagne sur une palette aromatique crémeuse, légèrement toastée, avec des notes d’abricot et de craie. La bouche est d’emblée très homogène, c’est précis et la minéralité porte ce vin de façon magnifique. Des notes d’abricot et de pêche se conjuguent à une bulle nombreuse et fine. C’est un superbe vin de gastronomie, à la fois ample et très structuré. La finale, fidèle à l’attaque, est sur la minéralité et la salinité. Ce vin procure beaucoup de plaisir, c’est un très grand brut sans année.
Sur des ris de veau sésame, carpaccio de cèpes.

H.Blin
Blanc de Noirs (Extra-brut)
25 €
La robe est jaune paille et le nez délivre d’emblée des notes de pommes cuites, de la minéralité, de l’opulence. C’est un champagne qui montre ses muscles sur une sensation où le chardonnay serait le roi. C’est ample, la complexité aromatique tapisse le palais avec une petite touche smoky. C’est un champagne d’architecte, les bulles sont fines et équilibrées. La finale est longue et nous emporte dans un Paradou avec des fruits sec, de la pêche et des amandes fraîches. On ne peut que saluer le travail pour ce champagne de terroir pensé, choyé.
Avec un homard grillé.

Philipponnat
Royal Réserve Brut
37,50 €
Une teinte pâle à reflet cuivre, un bouquet délicat d’aubépine, de fruits à chair blanche, il continue à séduire dès l’attaque, douce et fruitée, gourmande, en cohérence avec la bouche où tout est en place, en équilibre entre le fruité et l’acidulé, portés par une bulle fine, une texture assez veloutée. Un BSA complexe, donnant un vrai plaisir de dégustation et laissant une sensation de plénitude et d’élégance. L’assemblage fait la part belle au pinot noir, jusqu’à 65 %, d’où sa structure, chardonnay et pinot meunier en complément, un tiers de vins de réserve en solera et élevés en fûts apportent complexité et suavité. Une signature.
Sur un moelleux de saint-jacques au beurre citronné.

Ayala
Brut Majeur
32 €
Pas moins de 45 crus pour cet assemblage de 45 % chardonnay, 35 % pinot noir puis meunier, trois ans d’élevage sur lies pour que son habit de tulle clair délivre ce bouquet complexe, tendre, fruité (agrumes mûrs) et floral (acacia), ce palais élégant et délicat, porté par une effervescence très fine soutenue d’un trait minéral. Tout est en place, intégré, peaufiné, la finale en témoigne, longue, sapide et saline. Bien représentatif du style de la maison, précis, aérien et élégant, tout en gardant un prix raisonnable pour ce niveau qualitatif.
Sur un pain de poisson blanc à l’estragon.

Henriot
Brut Souverain
41 €
Ce magnifique champagne est un parfait exemple d’équilibre. Il allie un nez alléchant sur les agrumes, les fruits exotiques et les fleurs, des bulles fines et aériennes, une bouche à la fois ample et dotée d’une belle tension, une finale longue et fraîche qui fait saliver. Expressif, complexe et élégant. Doté d’une bonne moitié de chardonnay, presque à égalité avec les pinots (45% de noir), de plus de 25 crus sur la Côte des Blancs et la Montagne de Reims, fiabilisé par un bon tiers de vins de réserve, cette bulle très soignée se caractérise par son équilibre, son côté savoureux (noisette, pain brioché juste grillé, brugnon), la classe et la gourmandise réunies.
Avec une verrine crevettes-citron-avocat.