(photo : Veronika Pertseva – MADD)
(photo : Veronika Pertseva – MADD)

Il y a quelque chose de « kubrickien » dans cette bouteille imaginée par le designer Octave de Gaulle pour le château Haut-Bailly (Cru Classé de Graves) : une bouteille « torique » (en forme d’anneau) spécialement conçue pour les voyages dans l’Espace. Rêvons un peu.

Nous vous parlions, l’année dernière dans « Terre de Vins », de la demi-bouteille de Lynch-Bages qui avait été la première à faire un voyage dans l’espace avec le spationaute Patrick Baudry, en 1985. Un grand cru échappant aux lois de la pesanteur, quel symbole ! Passionné par les objets et environnements qui accompagnent l’Homme dans l’Espace, le designer Octave de Gaulle est allé plus loin, en imaginant la forme « parfaite » pour accueillir du vin dans le cadre des voyages stellaires.

Octave de Gaulle a ainsi créé son propre « programme spatial », baptisé Distiller One, dont l’objectif serait de trouver de vraies formes pertinentes pour habiter l’espace. Et l’une de ses premières expériences concerne le vin. Il explique ainsi, dans un communiqué : « De nos jours, boire n’est plus un problème technique à bord des stations spatiales. Cependant, si l’on boit de l’alcool dans les poches plastiques existantes, on ruine tout ce qu’il y a de bon et de beau dans le vin. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer les verres à vin actuels. Ces objets sont le produit de plusieurs siècles d’élaboration : ils subliment le vin et par cette forme en ballon de plus en plus importante et évasée avec le temps, impliquent l’odorat dans la dégustation. Ces verres canalisent les arômes du vin vers le nez… Il fallait trouver une forme, qui à l’inverse de la paille, préserve l’aspect olfactif de la consommation du vin. »

Partant du constat que dans l’Espace et en l’absence de pesanteur, les liquides ont tendance à se former en sphères pour minimiser leur surface de contact avec l’air, Octave de Gaulle a voulu concevoir une bouteille permettant au vin de se déplacer toujours en direction du bouchon, pour ne reste jamais bloquée ailleurs dans la forme. Il s’agit d’une bouteille torique (en forme d’anneau), facile à stocker, à attraper et à manipuler en apesanteur, facile à remplir à plat sur terre.

Pour se prêter au jeu de l’expérience, il fallait « un vin intemporel, capable de voyager dans l’espace sans altération d’aspect ou de goût [et capable de] répondre aux vœux des spationautes en matière de partage, de plaisir raffiné et de convivialité ». C’est le château Haut-Bailly, Cru Classé de Graves, qui a été choisi pour cette première bouteille qui fera date. Reste à savoir quand il s’envolera pour l’Espace !

En attendant, après avoir intégré le programme de résidence artistique du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales, Observatoire de l’Espace), Octave de Gaulle expose actuellement « Civiliser l’Espace » au Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux.