Le nouveau numéro de « Terre de Vins » sort cette semaine dans les kiosques. Parenthèse estivale oblige, les rosés y tiennent la vedette. Mais du Médoc à Pomerol, en passant par le Vaucluse et le Var, les jolies destinations de la belle saison y occupent aussi une place de choix.

Ils ont pris leur temps, mais les beaux jours semblent bel et bien avoir décidé de s’installer en France. En espérant qu’ils sont annonciateurs d’un été radieux et d’un millésime prometteur pour les vignerons de toutes les régions, « Terre de Vins » enfile ses habits de saison. Ce n’est pas une surprise, ces habits lorgnent vers le rose. Les rosés occupent la place centrale du cahier dégustation de ce nouveau numéro, avec plus de 150 cuvées sélectionnées entre Provence, Languedoc-Roussillon, Corse, Rhône, Loire, Sud-Ouest, Bordeaux, Champagne. Toutes les nuances de couleurs, tous les styles de vins, tous les accords sont à l’honneur.

Mais comme il n’y a pas que le rosé en été, on parle blanc aussi dans ce numéro : avec des pépites bourguignonnes en appellation Saint-Aubin ; et avec une verticale exceptionnelle de Mas de Daumas Gassac, star du Languedoc. Les gourmets et les gourmands trouveront aussi de quoi accompagner leur côte de bœuf, un saint-félicien, et deux pépites bio en Terrasses du Larzac.

Humeur voyageuse

Les lecteurs du magazine le savent bien, « Terre de Vins » a l’humeur voyageuse. C’est ainsi que ce numéro nous emmène du Médoc, à la rencontre de l’insatiable Bernard Magrez, au Var, sur les terres de la famille Fayard (châteaux Sainte-Marguerite et Hermitage Saint-Martin). Les escapades œnophiles et gourmandes filent vers Pomerol, auprès des femmes et des hommes qui font vivre cette belle appellation de la rive droite, avant de mettre le cap aux antipodes, direction la Nouvelle Zélande et son vignoble ambitieux. Pour finir avec une escale gourmande à Carpentras, avec le restaurateur Serge Ghoukassian qui décline la truffe d’été en trois recettes alléchantes.

Egalement au sommaire de ce numéro : une interview de l’architecte Rudy Ricciotti, passionné de vin, et une rencontre ave Nathalie et Marc-André Dalbavie, les « vignerons musiciens » de Dordogne. Sans oublier les traditionnelles chroniques de Pierre Arditi et Yann Queffélec. Voilà de quoi accompagner vos beaux après-midis d’été…

« Terre de Vins » n°54, 122 pages, 6 €.
Abonnez-vous en suivant ce lien