Vingt-et-une propriétés membres de l’Association des Grands Crus Classés de Saint-Émilion (AGCCSE) ont fait un déplacement de trois jours à Malte pour faire découvrir leurs vins aux professionnels et amateurs. Malte, un pays de 460 000 habitants cultivant un amour authentique des vins de Bordeaux… et de Saint-Émilion en particulier.

Sur les 50 propriétés que compte l’AGCCSE, 21 ont pris hier l’avion les menant de Bordeaux à Malte pour trois jours de rencontres avec les professionnels et amateurs de ce « petit pays » de 460 000 habitants. Pays certes petit par la taille mais grand par l’attachement qu’il entretient envers les vins de Saint-Émilion, comme nous le confirme Laurence Brun, présidente de l’Association (venue avec Château Dassault et Château Faurie de Souchard) : « il y a une très ancienne amitié entre Malte et le vignoble de Saint-Émilion. Une chancellerie de la Jurade a été créée ici il y a de nombreuses années, et tous les ans lorsque la Jurade organise des événements à Bordeaux, les Maltais viennent en force. C’est un pays qui est extrêmement fidèle à nos vins, or nous n’avions jamais fait de voyage avec l’Association pour venir sur place ; nous organisons régulièrement des déplacements vers des destinations qui constituent nos marchés historiques en Europe, nous allons également une année sur deux en Asie ou aux États-Unis. Quand l’opportunité de venir à Malte est apparue, il restait à mobiliser les propriétés, et cette idée a suscité un bel engouement, à tel point que nous sommes plus de vingt châteaux à faire le voyage. »

Ambassadeurs de luxe

Michael Tabone a joué un rôle moteur dans l’organisation de ce déplacement. Ce professionnel du vin et de la gastronomie a découvert Saint-Émilion en 1990 – le père de son épouse ayant été le tout premier chancelier de la Jurade en Grande-Bretagne – et est immédiatement tombé amoureux de la région au point d’y acheter une maison. S’en sont suivi une intronisation à la Jurade en 1998 (la même année que Charles Aznavour) puis un titre de Chancelier en 2012. Pour lui, l’histoire d’amour entre Malte et Saint-Émilion n’a fait que se renforcer au cours des trente dernières années, et elle suit la même courbe que son affinité personnelle avec ces vins et ce vignoble : « je ne sais pas si ce sont nos sols calcaires, notre amour des bonnes choses et de la convivialité, l’héritage médiéval (les gouverneurs de Mdina, l’ancienne capitale maltaise, s’appelaient les « Jurats »), les racines catholiques, sans doute un peu de tout cela. A titre personnel, j’aime la fraîcheur, l’élégance et la buvabilité des vins de Saint-Émilion. »

En bon ambassadeur, Michael Tabone a concocté un programme très dense pour la délégation bordelaise, lancé sur les chapeaux de roue dès le premier soir par une réception chez le ténor maltais Joseph Calleja (voir vidéo ci-dessus). Un monument de l’art lyrique qui, lorsqu’il ne se produit pas sur les plus belles scènes internationales, aime à faire partager son amour des vins de Saint-Émilion. « C’est Michael qui m’a fait découvrir ces vins en 2004 », explique-t-il. « Jusque-là j’aimais bien le vin mais n’étais pas connaisseur. Il m’a ouvert une bouteille de mon année de naissance et cela a été une révélation. Ensemble nous avons dégusté Ausone, Angélus, Figeac, Clos Fourtet, La Serre, Grand Corbin Despagne, de nombreux autres, et j’ai eu envie d’aller chanter à Saint-Émilion, en demandant à être payé en vin (rires). Je suis tombé amoureux de la région, des gens, à tel point que j’en parle souvent dans mes interviews. J’aime la convivialité du vin, la découverte, l’histoire qui l’accompagnent. Il y a aussi beaucoup de parallèles, selon moi, entre le vin et le chant. On a besoin d’un terroir comme on a besoin d’une voix, on a besoin de technique, on a besoin d’une identité, d’une régularité, de discipline, on a besoin de chance, on a besoin de patience et de maturité, on s’inscrit dans la durée. Domingo chante encore à 77 ans, c’est comme un grand vin qui se bonifie avec le temps. »

Gagnant-gagnant

Deux dégustations avec des professionnels (sommeliers, cavistes, restaurateurs) et grands amateurs étaient également au programme aujourd’hui, avant une grande soirée qui s’accompagnera d’intronisations de personnalités maltaises à la Jurade, demain samedi. L’occasion pour les crus classés de Saint-Émilion de conforter leur place sur l’île. « Il faut remercier Michael Tabone pour le remarquable travail de fond qu’il réalise tout au long de l’année pour faire connaître et apprécier nos vins au public maltais », explique François Despagne, du château Grand Corbin Despagne. « Je suis déjà venu deux fois faire des master classes ici, aujourd’hui nous revenons en groupe avec l’Association, c’est une façon de renforcer nos liens. Il y a ici une authenticité, une hospitalité, que l’on retrouve aussi bien chez Michael que chez Joseph Calleja, et il est normal que nous venions à la rencontre de tous ces amateurs qui apprécient nos vins. C’est un déplacement gagnant-gagnant ».

Parmi les professionnels présents, Fabien Étienne, sommelier français installé à Malte, où il a développé une activité de consultant après des expériences à Londres et en Asie : « c’est un plaisir de déguster les vins de l’Association. Il y a ici un vrai engouement pour Saint-Émilion, pour Bordeaux en général, mais mon travail consiste aussi à faire découvrir des marques qui sont peut-être moins connues. J’ai eu de jolis coups de cœur, comme Château La Marzelle ou encore Château Ripeau ». Du côté des propriétaires, le plaisir est évident de faire déguster leurs vins à des professionnels curieux : « on est en terrain très bienveillant, on sent que culturellement, nous sommes sur la même longueur d’ondes », souligne Thibaut Decoster, venu avec Clos des Jacobins et Château La Commanderie. Un sentiment partagé par Anabelle Cruse-Bardinet, du château Corbin : « c’est très agréable de constater l’attachement pour notre appellation et la qualité de l’accueil ici à Malte ». Au vu de la satisfaction collective, il est permis de penser que ce voyage de l’Association des Crus Classés en territoire maltais n’est sans doute pas le dernier.

Liste des 21 châteaux présents à Malte :

✓ Château Bellefont-Belcier
✓ Château Corbin
✓ Château Côte de Baleau et Château Les Grandes Murailles
✓ Clos des Jacobins et Château la Commanderie
✓ Couvent des Jacobins
✓ Châteaux Dassault et Faurie de Souchard
✓ Château Fonplégade
✓ Château Fonroque
✓ Château Grand Corbin-Despagne
✓ Château Grand Pontet
✓ Château La Marzelle
✓ Château La Serre
✓ Château La Tour Figeac
✓ Châteaux Larmande et Soutard
✓ Château Laroze
✓ Château Ripeau
✓ Château Yon Figeac