Les vignerons de l’appellation Gevrey-Chambertin ont lancé le grand week-end de festivités bourguignonnes en accueillant les dégustateurs, jeudi soir, à découvrir le millésime 2012.

Ils étaient loin de penser que l’année 2012 allait produire de si grands vins. Les vignerons de l’appellation Gevrey-Chambertin, qui accueillaient jeudi soir les dégustateurs, ont dévoilé un millésime certes hétérogène, mais dont les plus belles cuvées seront à préserver en cave. « Comme 2013, 2012 a été une année compliquée pour nous », confirme Thierry Mortet, l’un des vignerons de l’appellation présent à la dégustation. En 2012, nous avions connu un été difficile, mais le beau mois de septembre avait sauvé les meubles. Nous nous étions retrouvés avec des raisins à bonne maturité ». Le bel équilibre des vins obtenu par les vignerons qui ont opéré un tri sérieux de leur vendange devrait en faire un millésime de garde.

La dégustation organisée dans la cave voutée de l’espace Chambertin a permis de dénicher quelques pépites parmi les 120 vins de cette vaste appellation de Côte-de-Nuits. La cuvée vieille vigne en Gevrey-Chambertin Village de Sylvie Esmonin étant certainement la plus belle découverte de la soirée. Franche et dense à la fois, cette cuvée 2012 s’impose par sa puissance évidente. « Une petite bombe », diront même certains vignerons de l’appellation rencontrés lors de la soirée. D’une manière générale, de nombreux Gevrey-Chambertin Villages rivalisent désormais avec les 1er crus. Parmi les grands crus, noter la très belle réalisation du domaine Perrot-Minot, avec son Mazoyere-Chambertin, dont l’élégance et la longueur en bouche raviront les amateurs de Bourgogne.

Pierre-Julien Duroussay