Plus de 2000 paires ont déjà été commandées. La campagne de lancement de ces baskets zéro déchet, créées par la Bordelaise Laure Babin, a largement dépassé son objectif de 100 pré-ventes pour débuter la fabrication.

“Honnêtement, avoue Laure Babin, je ne m’attendais pas à un tel démarrage”. Et pourtant, avant même le lancement de la production, Zèta, la marque de baskets en cuir de raisin conçue par la jeune Bordelaise de 23 ans, flirte déjà avec le succès. Sur Ulule, la campagne de levée de fonds participative (du 7 septembre au 9 octobre) a dépassé les 2000 commandes, pulvérisant l’objectif initial de 100 pré-ventes.
A 89 euros la paire, Zèta a conquis les acheteurs avec des sneakers entièrement fabriquées avec des matériaux recyclés et recyclables. La semelle extérieure est en caoutchouc recyclé, les lacets et la doublure intérieure sont issus de bouteilles en plastique repêchées dans la mer Méditerranée, la semelle intérieure est à base de bouchons de liège recyclés. Jusqu’au carton d’emballage (recyclé bien sûr) et à la colle utilisée pour l’assemblage (en latex recyclé), chaque étape de la fabrication vise le zéro déchet. Avec, en point d’orgue, un cuir de raisin “fabriqué à partir des déchets de la production viticole” : c’est-à-dire peaux et pépins de raisin séchés et broyés avec des huiles végétales et des matières recyclées.

Raisin d’Italie

Certes, ce cuir de raisin ne vient pas du Bordelais mais de Milan, où une entreprise italienne, Vegea, a lancé le produit en 2016. La fabrication joue au mieux la carte de la proximité avec un atelier familial au Portugal. Et en fin de vie, les Zèta pourront être transformées en combustible vert par une entreprise spécialisée de l’Eure, Gebetex.
Laure Babin n’exclut pas un approvisionnement local : “On aimerait mettre en place un système de récupération des marcs à Bordeaux pour la suite”. La marque Zèta a le temps de mûrir : imaginée à l’été 2019, alors que Laure Babin était en dernière année à l’IAE de Bordeaux (l’Institut d’administration des entreprises), la marque a officiellement été déposée en septembre, après un an de travail. “C’est allé vite, mais ça a été long !”, résume Laure Babin. Pour celles et ceux qui ont raté les précommandes, patience, la production doit être lancée en octobre, et il faudra attendre le partenariat avec quelques points de vente à Bordeaux et en France.

https://www.facebook.com/zeta.sneakers/